Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

COMMÉMORATION DU 4ÈME ANNIVERSAIRE DE DÉCÈS DE MOUHAMADOU FALLOU SÈNE : Les étudiants de l'UGB au regret de constater que la bourse demeure toujours un problème

Lundi 16 Mai 2022

La Coordination des Étudiants de Saint-Louis (CESL) a commémoré ce dimanche le 4ème anniversaire de décès de l’étudiant Mouhamadou Fallou Sène tué le 15 Mai 2018 lors d’affrontements entre étudiants et forces de l’ordre. La Coordination a décidé de faire du 15 Mai une date indélébile dans la mémoire des étudiants de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis.


COMMÉMORATION DU 4ÈME ANNIVERSAIRE DE DÉCÈS DE MOUHAMADOU FALLOU SÈNE : Les étudiants de l'UGB au regret de constater que la bourse demeure toujours un problème
"Aujourd’hui, cela fait quatre (4) ans, jour pour jour, que l’étudiant Mouhamadou Fallou Sène tombait pour la cause de l’étudiant. A cette journée de commémoration de son décès, nous renouvelons nos condoléances les plus attristées à sa famille ainsi qu’à toute la communauté estudiantine du Sénégal en générale et celle de Sanar en particulier", a soutenu Ousmane Gueye, Président de Séance de la Coordination des étudiants de Saint-Louis (CESL).

Il a cependant regretté le fait que rien n'a changé depuis lors en ce qui concerne la question de la bourse des étudiants.

"Depuis que cet acte odieux a été commis par les forces de l’ordre sous l’égide du Recteur de l’époque qui leur avait donné l’autorisation de pénétrer dans l’espace universitaire. Il a été constaté une attitude feinte et un manque de sérieux de la part des autorités judiciaires de ce pays en charge du dossier. Après quatre (4) ans de revendication pour que lumière soit apportée sur ce crime macabre afin que sanction soit appliquée dans toute sa rigueur, la CESL est au regret d’informer la communauté que les seules et uniques avancées, c’est la convocation en mars 2021 d’anciens délégués, témoins des faits du 15 mai 2018 par l’ancien doyen des juges (Samba Sall) pour audition, et ce, sans suite", a-t-il indiqué déplorant ainsi la léthargie notée depuis quatre (4) ans sur cette affaire et qui, selon lui "caractérise tout en confirmant l’attitude irresponsable d’une justice qui se targue d’être équitable et impartiale".

La CESL fustige une telle indifférence devant une situation aussi sérieuse qui est mort d’homme et condamne le mutisme complice de toute autre autorité impliquée de près ou de loin sur ce dossier. La CESL tient à rappeler l’opinion nationale et internationale que les revendications qui ont conduit à ce désastre sont plus que jamais d’actualité. En effet, la question de la bourse avec les opérateurs sous-traitants qui ne parviennent pas à faire leur travail convenablement.

"Aujourd’hui, force est de constater qu’avant de recevoir sa bourse, l’étudiant rencontre d’énormes difficultés et même parfois après avoir reçu un message de paiement, il peine toujours à retirer son argent. Chose déplorable qui montre le manque de sérieux de certains de ces opérateurs engagés dans le paiement des bourses", a-t-il fustigé. La Coordination des Étudiants de Saint-Louis (CESL), appelle l’autorité à prendre avec beaucoup plus de sérénité la question des bourses et faire preuve de diligence par rapport aux revendications de la Coordination des étudiants de Saint-Louis.


NdarINFO.COM

 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.