35 ans de théâtre , 40 ans de vie littéraire : L’œuvre de Alioune Badara Bèye célébrée à Sorano

L’Association des artistes comédiens du théâtre sénégalais (Arcots) a célébré, vendredi dernier, l’écrivain dramaturge, Alioune Badara Bèye, pour ses 35 ans de théâtre et 40 ans de vie littéraire.

Mardi 30 Septembre 2014 - 23:26

Dans le hall du Théâtre national Daniel Sorano, une exposition de portraits en noir et blanc retrace le parcours atypique d’un homme qui a consacré le plus clair de sa vie au théâtre, à la littérature. Bref, la culture tout court. La trajectoire de Alioune Badara Bèye se résume à 35 ans de théâtre, 40 ans de vie littéraire. C’est en reconnaissance de ce sacrifice digne d’un grand homme que l’Association des artistes comédiens du théâtre sénégalais (Arcots), en association avec les différents acteurs du monde la culture, a tenu à lui rendre un vibrant hommage, vendredi dernier. Militant de la première heure, écrivain hors norme, acteur complet, tel est le leitmotiv des différents témoignages sur l’auteur de « Nder en flammes ». Né en 1945 à Saint-Louis, le président de l’Association des écrivains du Sénégal (Aes) est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages dont « Demain la fin du monde », « Le Sacre du Ceddo », « Les Bourgeons de l’espoir » et « Raki fille de Lumière ».

L’œuvre littéraire de Alioune Badara Bèye reste marquée par son engagement, son attachement viscéral à ses origines. Mais aussi, comme l’a rappelé le colonel Moumar Guèye de l’Aes, l’importance qu’il accorde aux valeurs morales dans ses écrits. Selon lui, quiconque veut retourner à la source, à ses origines, peut s’intéresser aux œuvres de cet écrivain dramaturge. Un point de vue corroboré par l’ambassadeur d’Iran au Sénégal, Hassan Alibakhshi, qui considère Alioune Badara Bèye comme une « bibliothèque ». Pour Guissé Pène, secrétaire général de l’Association des métiers de la musique du Sénégal (Ams), M. Bèye est un fédérateur de la culture, un homme de développement. « Acteur complet », ce pilier de la culture sénégalaise reste l’un des dramaturges dont les pièces figurent parmi les jouées.

Le ministre de la Culture et de la Communication, qui a pris part à cette cérémonie aux côtés du Grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop, s’est également associé aux témoignages. D’après Mbagnick Ndiaye, Alioune Badara Bèye reste un « défenseur infatigable, un acteur à donner en exemple ». Le ministre a aussi salué le « combat intarissable » de l’artiste.

LE SOLEIL

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par chiliba le 01/10/2014 13:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En parlant de théatre, nous vous informons que l'ASC Balacoss a remporté les phases nationales2014 de théatre à Tamba, mais cela ne figure pas dans vos sujets

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 20:50 Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET