Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Implantation d’une usine textile chinoise au Parc industriel de Diamniadio: les Tailleurs donnent « carton jaune » à Macky SALL ( vidéo )

Jeudi 5 Avril 2018

Cheikh DIOP, président de la Fédération régionale des Tailleurs de Saint-Louis
Cheikh DIOP, président de la Fédération régionale des Tailleurs de Saint-Louis
L’annonce faite par le Président Macky SALL d’installer la compagnie de textile chinoise « C&H Garments » dans le Parc industriel de Diamniadio suscite l’ire des tailleurs de la région de Saint-Louis. Ils sont montés au créneau, jeudi, soutenus par leurs camarades du mouvement national pour décrier les «  conséquences » dangereuses de cette unité de production sur l’avenir de leur profession.
 
«  Nous t’avons déjà donné un carton au Président pour avoir pris une décision dans concerter avec les tailleurs. Devant ses agissements continus, nous sommes poussés à lui remettre le rouge », a crié Cheikh DIOP, le président de la fédération régionale de Saint-Louis.
 
«  Comment peut-on implanter une importante firme qui emploie 2000 personnes sans dialoguer au préalable avec les acteurs locaux et nationaux du secteur ? », s’est-il interrogé en invitant ses camarades à retirer massivement leurs cartes d’électeurs pour exprimer leur  indignation à travers les urnes.
 
« C’est inacceptable », a soutenu M. DIOP. «  Nous suivrons la même dynamique de refus de nos camarades tailleurs des autres régions du pays », a-t-il indiqué.
 
Tidjane LOUM, un des membres de la fédération de Saint-Louis déplore la méconnaissance de la tutelle par les professionnels, en estimant que cette situation est la preuve du « manque de dynamique » qui plombe la gestion de l’artisanat. « Les acteurs ne connaissent pas le ministre. Ils ne savent même pas qu’il y a un ministère dédié à l’artisanat », a-t-il ajouté. Il a par ailleurs fait part de sa colère contre « le manque de financements et d’accompagnements » dont ses camarades sont victimes.
 
Après Thiès et Saint-Louis, les tailleurs se mobiliseront dans les régions du centre et du Sud du pays avant de rallier Dakar, renseigne Moussa MBOW, le président du mouvement national. « Tant que le Président ne reviendra pas sur cette décision et n’implique pas les membres du secteur, nous lui ferons face », a-t-il dit.


>>> Suivez les réactions des tailleurs…
 

NDARINFO.COM

 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Babacar le 05/04/2018 23:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ils ne comprennent même pas qu’ils n’ont pas la même clientèle et ne produisent pas les mêmes articles. Au demeurant, au lieu de pleurnicher, ayez l’ambition de vous développer, de vous semi-industeialiser en commençant par confectionner des cartables, c’est un marché de plus 30 milliards

2.Posté par Bouba Diop le 06/04/2018 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quel rapport entre une usine textile et le secteur de la création vestimentaire? Le tissu bien sûr, la matière 1ère...alors j'aimerais bien qu'ils nous expliquent vraiment pourquoi ils sont contre cette usine...si les tissus sont de bon rapport qualité-prix, cela pourrait même les aider dans leur métier...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.