NDARINFO.COM

La corruption fait perdre à l’Afrique 148 milliards de dollars par an

L’Afrique perd 148 milliards de dollars par an en raison de la corruption liée à diverses activités frauduleuses, a déclaré jeudi la Secrétaire exécutive de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA), Vera Songwe.

Jeudi 25 Janvier 2018 - 12:38

 
S’exprimant lors de la 32ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’Union africaine à Addis-Abeba, Mme Songwe a déclaré que « 148 milliards de dollars sont drainés hors du continent par diverses formes de corruption, ce qui représente environ 25% du PIB moyen de l’Afrique ».
 
La corruption, a-t-elle déclaré, est la principale source des flux financiers qui drainent d’énormes ressources du continent vers l'extérieur.
 
Le continent perd entre 50 et 80 milliards de dollars par an en raison des flux financiers illicites, a déclaré Mme Songwe citant un rapport du groupe de haut niveau sur les flux financiers illicites (FFI), un organisme dirigé par l'ancien chef de l'Etat sud africain Thabo Mbeki.
 
Pour un continent qui a désespérément besoin de ressources financières substantielles pour répondre à ses importants besoins de développement, notamment pour combler son énorme déficit d’infrastructures, une perte considérable de ressources financières à travers diverses formes de corruption est certainement quelque chose qui doit être combattu avec force et fermeté », a ajouté Mme Songwé.
 
Le développement de l’Afrique est en forte baisse depuis plusieurs années et les ressources nationales devraient jouer un rôle plus important, notamment dans les objectifs de développement durable de 2030.

SENEWEB

 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.