Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Le jus de bissap : l’élixir aux mille et une vertus

Mercredi 26 Juin 2019

Bien que tombé en désuétude, le terme élixir désigne parfaitement cette boisson aux multiples vertus pour la santé. Consommé dans toute l’Afrique, mais également en Asie et en Amérique du Sud, le jus de bissap pourrait devenir, dans un futur proche, incontournable en Occident.


Le jus de bissap : l’élixir aux mille et une vertus
« Le jus de bissap est une boisson tonifiante qui mériterait d’être plus connue dans le monde. Elle n’a rien à envier au Coca-Cola ! », affirme en riant Medhi, un informaticien de 25 ans. « C’est un jus qui sort de l’ordinaire : original et délicieux quand c’est bu frais », ajoute Fadilou, étudiant en communication à Paris. S’il fait souvent l’unanimité auprès des amateurs, ce breuvage reste peu connu en France. Mais quelle est l’origine de ce nectar exotique ?

Le jus de bissap (hibiscus sabdariffa) est préparé à partir d’une plante originaire d’Afrique de l’Ouest, connue sous le nom d’oseille de Guinée, même si son origine se situe au Soudan. C’est une plante herbacée de la famille des Malvacées, comme le gombo ou le coton, qui pousse exclusivement dans les zones tropicales. Ornée de calices et de feuilles vertes ou rouge vif, elle mesure entre 1,50 mètre et 2 mètres de haut. Les calices rouges du bissap servent ainsi à préparer les jus sucrés, les confitures et les colorants, alors que les calices verts sont utilisés pour la préparation de sauces et de condiments.

Une boisson aux multiples vertus

« Je kiffe le jus de bissap et ses vertus médicinales ! », s’enthousiasme Maimouna, gérante du rayon exotique d’une grande surface. Cette boisson – idéale pour les personnes à la recherche de sensations gustatives nouvelles – est réputée pour ses bienfaits sur la santé (riche en protéines, lipides, minéraux, vitamine C et antioxydants). « La vitamine A facilite la croissance chez les enfants, une bonne vision et renforce le système immunitaire », explique la nutritionniste Valérie Quenum Ndiaye, directrice de Esteval Agro Alimentaire, une marque de jus de fruits sénégalais. Le jus de bissap se révèle d’une grande aide contre les problèmes d’hypertension, avec un rôle de régulateur. Celui-ci a également des vertus diurétiques. « Les feuilles vertes contiennent des fibres alimentaires, de la vitamine A, du fer, du calcium, du magnésium, du zinc et d’autres nutriments qui facilitent la digestion grâce aux fibres qu’elles contiennent », ajoute la nutritionniste.

Le bissap a aussi la réputation de diminuer les risques de maladies cardiovasculaires. Une étude, réalisée par une équipe de nutritionnistes de l’Université de Boston aux États-Unis, a montré les bienfaits de l’hibiscus. Pendant six semaines, ces chercheurs ont étudié le cas de soixante-cinq hommes et femmes de 30 à 70 ans en bonne santé. Ils ont partagé le groupe en deux : le premier buvait une tasse de 20 centilitres de tisane d’hibiscus trois fois par jour et le deuxième buvait du placebo. Résultat : la tension artérielle du premier groupe a été améliorée par rapport à la situation de départ et rendue meilleure que celle du deuxième groupe qui consommait le placebo. Cette étude a ainsi montré que l’hibiscus contribue à améliorer les hypertensions modérées et les états hypertensifs.

La boisson des pharaons

Très consommé et répandu au Mali, en Côte d’Ivoire, et au Burkina Faso sous le nom de da bileni (bouche rouge en langue mandingue), le bissap est aussi connu en Martinique sous le terme de groseille pays, et de flor de Jamaïca au Mexique. En Égypte, on le nomme carcadet ou boisson des pharaons. Mais la plante est plus connue internationalement sous son appellation bissap en langue wolof (Sénégal, Gambie). La consommation de cette boisson diffère légèrement selon les pays : en Jamaïque les fleurs de bissap sont préparées avec du gingembre à l’occasion des fêtes de Noël, alors qu’en Thaïlande elles sont consommées en infusion. Selon les pays et les goûts de chacun, le jus peut être adouci avec du sucre, ou complété avec des feuilles de menthe et du citron pour donner un peu plus de saveur. Ses feuilles sont également utilisées dans la cuisine sénégalaise pour donner un côté plus relevé au thiéboudiène, un plat traditionnel à base de riz.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.