Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

OPINION - Les élections locales ne sont pas des élections présidentielles. Par Papa Samba NDIAYE

Vendredi 7 Janvier 2022

Depuis plusieurs semaines, l’effervescence des élections locales bat son plein et la tension monte de jour en jour. Doit-on continuer à nous comporter de la sorte comme dans un match de « navetane » ou les acteurs oublient souvent le bon sens et perdent l’esprit ? La réponse est non ! Les élections locales ne sont pas des élections présidentielles. Présenter un programme essentiellement axé sur la réalisation d’un port à Saint-Louis montre, à suffisance, que son auteur est loin de comprendre les réalités locales ainsi que la notion de collectivité territoriale.

Une collectivité territoriale n’est rien d’autre qu’un démembrement de l’Etat doté d’une personnalité morale et d’une autonomie financière assujettie au contrôle de l’égalité de l’autorité administrative.

En résumé, les élections locales consistent juste à désigner, au suffrage direct, un parmi les nombreux candidats investis, dans la Commune de Saint-Louis. Ainsi, il doit valablement être le cordon ombilical entre les populations et l’Etat pour la prise en charge correcte de leurs problèmes.

De par ma modeste expérience de 21 ans en décentralisation et développement territorial et d’appui aux collectivités territoriales du Sénégal, ma conviction reste la suivante : seul Monsieur Amadou Mansour FAYE reste le bon choix pour le développement territorial de saint louis !!!. Les raisons sont multiples, mais je ne citerai que trois : d’abord son ambition de faire de saint louis une ville rayonnante, ensuite son bilan positif visible sur et sous terre, enfin les perspectives radieuses qu’il propose avec bien sur l’accompagnement de l’Etat.

Le seul programme qui vaille est le Plan Sénégal Emergent (PSE) adossé au Plan National d’Aménagement et de Développement territorial (PNADT) qui s’exécute dans les collectivités territoriales d’où l’articulation des outils de planification aux orientations définies par l’Etat.

Les élections locales ne sont pas des élections présidentielles, ni des élections de personnes, ni des occasions de règlements de comptes. Bien au contraire, c’est une opportunité qui s’offre à la personne élue au suffrage direct, de poursuivre les grands chantiers ouverts ainsi que les défis qui interpellent l’émergence de saint louis.

Il est également important à ce niveau, de rappeler que l’objectif de « l’Acte III de la décentralisation est « d’organiser le Sénégal en territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable ». Cette réforme a plongé ses racines dans une véritable politique d’aménagement du territoire et oriente la concrétisation des aspirations et des espoirs des acteurs territoriaux, en vue de bâtir un projet de territoire. Elle offre l’espace adéquat pour construire les bases de la territorialisation des politiques publiques.

Papa Samba NDIAYE
Aménagiste Géographe
Expert en Décentralisation et développement territorial
Expert Foncier
Papesamba_mr@yahoo.fr