Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Se qualifier : un impératif national (la Chronique d'Ahmad)

Mercredi 10 Octobre 2012

Se qualifier : un impératif national (la Chronique d'Ahmad)
La forte mobilisation attendue samedi au stade Senghor confère au match Sénégal-Cote d’Ivoire une dimension nationale. Par ci et la sont annoncés des regroupements de supporters soutenus par des sociétés ou mécènes pour aller soutenir les lions. Pratiquement, on peut dire que ce match se disputera à guichets fermés.

Cette forte mobilisation peut être une force pour nos joueurs mais aussi une pression inhibitrice les empêchant de s’exprimer à la dimension de leur talent. Certes l’équipe est constituée de joueurs aguerris aux joutes européennes avec les championnats français, anglais, et autres ainsi que de jeunes ayant récemment vécu une formidable aventure à Londres mais le football africain est une autre affaire.

Soyons positifs et espérons que toute cette forte mobilisation derrière l’équipe qui a fini de réconcilier certaines personnes provoque l’effet escompté : des joueurs motivés et à l’efficacité retrouvée pour une qualification brillante.

Parmi les personnes qui ont annoncé leur appui à l’équipe, on annonce El hadj Diouf qui sera présent et a donné des billets à des supporters pour venir accompagner l’équipe dans cette recherche de gloire. Le ‘’bad boy’’ a fait abstraction de sa non convocation et a mis en avant l’intérêt national pour agir ainsi et les joueurs dont certains ont publiquement affiché leur souhait de partager le maillot national avec lui en seront fiers.

Pour revenir au match, le problème de l’association du duo Papis Cissé et Demba Ba se pose avec acuité. Nous donnons notre langue au chat et laissons à Koto le loisir de trancher le débat. Il peut les mettre au début ou mettre sur le banc l’un d’eux en faisant démarre Konaté. Ils ont tous souvent brillé en entrant en cours de jeu. On se rappelle encore le but qualificatif de la dernière Can de Demba Ba dans les ultimes minutes. Il était entré en fin de partie pratiquement. A New-Castel, cette année, il a marqué beaucoup de buts en entrant en deuxième mi-temps. Ce choix nous parait plus judicieux d’autant plus qu’avec papis, ils ont rarement réussi ensemble. Toujours un des deux s’illustre au moment où l’autre court derrière le but. Demba ba est à six réalisations en championnat et Papis n’a pas encore ouvert son compteur.

Le Sénégal attend aussi beaucoup de pape Ndiaye Souaré absent lors de la manche aller. Il s’est illustré comme un latéral moderne n’hésitant pas à monter. Il a été auteur de passes décisives à Londres et son entente avec Konaté est patente. Il est pour beaucoup dans la belle prestation de son club Reims promu mais qui talonne Marseille et le PSG en pointant à la troisième place.

Nous devons tous prier pour que tous les joueurs alignés retrouvent la plénitude de leurs moyens et procurent au peuple sénégalais une grande joie en se qualifiant pour la prochaine Can.