Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Sénégal élminé en juniors, un bon présage pour les ''Lions'' ?( La chronique d'Ahmad)

Lundi 8 Octobre 2012

Sénégal élminé en juniors, un bon présage pour les ''Lions'' ?( La chronique d'Ahmad)
Les béninois ont commis un crime de lèse-majesté en venant à Dakar éliminer notre équipe nationale juniore sur ses terres mêmes au stade de l’Amitié devant un public peu nombreux parce que peu convaincu de leur capacité à renverser la tendance. Ils devaient remonter un handicap de deux buts comme leurs ainés le week-end prochain.

Contrairement aux attentes des plus optimistes, ils ont baissé l’échine en perdant sur la plus petite des marques sans jamais donner l’impression de pouvoir arriver à leurs objectifs. Cette défaite, souhaitons le, va servir peut-être à exorciser le démon (todjale en lutte) en emportant tous nos malheurs. Le défi est aussi gigantesque mais à la portée des sénégalais à condition qu’ils retrouvent toutes leurs sensations.

Ce n’est certainement pas en bégayant leur jeu que Papis Demba Cissé et les autres vont parvenir à bout des gaillards ivoiriens aguerris aux joutes africaines pour avoir cheminé ensemble plus d’une décennie.

Il faudra pour parvenir à l’objectif produire un beau jeu et afficher une efficacité des grands jours car marquer au moins deux buts aux ivoiriens s’ils ne scorent pas ou plus au cas ils violeraient notre cage n’est pas une mince affaire.

De tels défis, le football sénégalais en a relevé. Pour les plus jeunes, il faut rappeler cette large victoire devant le Zimbabwe un certain 1-er septembre 1985. Ce jour le Sénégal du football adoptait Jules François Bocandé, l’enfant banni qui revenait pour signer un long bail avec l’équipe nationale. Il signera trois buts (on en avait besoin que de deux pour avoir perdu 1 0 à l'aller) dans un match palpitant mené de bout en bout par Thierno Youm et Oumar Gueye Séne avec il constituait les renforts des lions. A son temps les professionnels ne couraient pas les rues. Aujourd’hui ils constituent l’équipe et pour trouver les locaux il faut aller sur le banc (une aberration ?)

Ils récidiveront un autre soir pluvieux devant la Tunisie vaincue 3 buts à 1. Sous la pluie et encouragés par un ministre des Sports Abdoulaye Mahtar pour ne pas le nommer assis sur le banc, les lions surclasseront leurs adversaires.

Il faudra pour cette fois aussi trouver les ressorts pour propulser ces jeunes au devant et obtenir d’eux le maximum de leurs capacités. S’ils se retrouvent, aucune équipe ne pourra les résister qu’elle soit composée de talents confirmés comme Drogba, Yaya ou Gervinho.

Ahmad