Saint- Louis: Adduction d'eau potable à Fass Ngom: 50 millions du Budget Participatif

Mercredi 17 Avril 2013 - 23:57

Saint- Louis: Adduction d'eau potable à Fass Ngom: 50 millions du Budget Participatif
Un projet important d'extension du réseau d'adduction d'eau potable de la communauté rurale de Fass Ngom au profit de 6 villages de la zone Diéri de cette collectivité locale, sera bientôt mis en oeuvre, pour un coût global de 57 millions Cfa, a annoncé récemment un expert de l'Agence Régionale de Développement, Ousmane Sow.

Ce projet sera financé dans le cadre d'un programme dénommé "Budget Participatif" (BP) qui s'inscrit dans le cadre d'une convention entre le Pndl, Enda Eco Pop et l'Ard de Saint-Louis.

Face à la presse, Ousmane Sow a rappelé que le Budget participatif se définit comme "un processus par lequel les communautés participent au débat sur les politiques publiques et décident des ressources publiques disponibles ou alors, sont associées aux décisions relatives à leur affectation et en assurent le suivi".

Son expérimentation dans la région Nord a déjà ciblé la commune de Rosso Sénégal et la communauté rurale de Fass Ngom.
A la suite d'une journée d'information régionale sur le Budget Participatif, les différentes étapes du processus ont été déclinées à la lumière des expériences capitalisées à travers le monde. L'intérêt que cela a suscité de part et d'autre, a été à la base du choix de ces deux collectivités pour la phase pilote de ce programme. L'Ard a tenu compte de leur expérience en matière de mise en place des dispositifs de bonne gouvernance.

Ainsi, le processus de mise en oeuvre du programme du "Budget Participatif" a été bien lancé à Rosso Sénégal et à Fass qui disposent respectivement d'un conseil de quartier et de cadres de concertation locaux fonctionnels.

selon Ousmane Sow, l'apport du Pndl consiste à mettre à la disposition de ces deux collectivités locales sélectionnées rigoureusement, une enveloppe de 50 millions (chacune). Ces collectivités locales devront au préalable s'engager à prélever 15 à 50% de leur budget d'investissement pour renforcer cette enveloppe de 50 millions.

Le conseil rural de Fass qui a accepté d'ajouter 7 millions (représentant 30% de son budget d'investissement) à ces 50 millions, s'est déjà concerté avec les populations au niveau des comités villageois de développement (Cvd) et des comités inter villageois de développement (Civd) pour élaborer, en étroite collaboration avec ces populations bénéficiaires, ce projet d'extension du réseau d'adduction d'eau potable, qui sera soumis à l'approbation des conseillers ruraux au moment où ils adopteront (le 19 janvier prochain) le projet de budget pour l'exercice en cours.

En termes d'avantages, le BP, selon Ousmane Sow, devrait aider les citoyens et les organisations communautaires de base, à renforcer le pouvoir d'influence sur les politiques locales, à corriger les déséquilibres socio-économiques, assurer l'exercice du droit à l'information, renforcer les capacités d'intervention citoyenne.

Le BP permettra ainsi à l'administration publique et aux collectivités locales d'améliorer la transparence de l'administration publique et l'efficacité des dépenses publiques, mobiliser des ressources locales supplémentaires.

Mbagnick kharachi Diagne

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET