Connectez-vous
Saint-Louis du Sénégal
NDARINFO.COM NDARINFO.COM
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

VÉTUSTÉ AVANCÉE DE L’ÉCOLE SAER SEYE : Les responsables du CGE pas du tout prêts d’envoyer les élèves

Jeudi 6 Octobre 2022

L'état de vétusté très avancé de l'École Élémentaire Saer Seye de Léona à Saint-Louis inquiète énormément les responsables du CGE de cette vieille école construite avant même l'indépendance. Selon eux, cet établissement scolaire n'est pas prête du tout à accueillir des élèves. Ses bâtiments menacent ruine depuis quelques années, ses salles de classes sont jusqu'ici envahies par les eaux de pluies. Il s'y ajoute aussi les ordures qui jonchent la cour de cette école qui n'a même pas de toilettes fonctionnelles, d’électricité encore moins de téléphone. 

L’ouverture des classes prévue ce jeudi 6 octobre risque de ne pas avoir lieu au niveau de l’École élémentaire Saer Seye du quartier Léona dans la capitale du Nord. En effet, l’établissement scolaire est dans un état de dégradation très avancé qui a fini de plonger les parents d’élèves et surtout les responsables du Comité de Gestion de cette École (CGE). Ces derniers déclarent ne pas être prêts à envoyer les élèves dans cette école cette année vu que les conditions d’études ne sont réunies.

« Cette école est vraiment vétuste et tous les bâtiments menacent ruine et présentent un danger réel et imminent. Les tuiles et les murs sont tombés. Les salles de classe sont toujours envahies par les eaux de pluie. Depuis 1957, cette école n’a jamais fait l’objet de rénovation. Donc pour moi en tant que Président de CGE, je dis qu’il n’est pas question qu’on amène des élèves dans cette école », s’est voulu catégorique Assane Sow, Président du CGE de l’École élémentaire Saer Seye.

Son inquiétude est également partagée par le tout nouveau Directeur de cette école qui a pris service le samedi 1er octobre dernier.

« Quand je suis arrivé j’ai trouvé vraiment une école complètement délabrée avec des salles de classe qui risquent de s’effondrer et des toitures qui peuvent tomber à tout moment. Donc nous sommes dans une situation très délicate. J’ai saisi les autorités pour le traitement de cette situation », a-t-il laissé entendre.

Aujourd’hui, pour le President du CGE, une seule solution s’impose à de raser complètement les bâtiments de cette école et les reconstruire dans les meilleurs délais pour le grand bonjour des élèves.

NDARINFO.COM