Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Après Huawei, le géant chinois, Xiaomi, placé sur liste noire par Donald Trump

Samedi 16 Janvier 2021

Les États-Unis ont décidé de placer Xiaomi sur la liste noire des entreprises. Au total, cette nouvelle décision de l’administration Trump concerne 11 entreprises chinoises. Elle est similaire à celle de Huawei.


A moins d’une semaine de la fin de son mandat, le président américain, Donald Trump, va jusqu’au bout dans son combat contre les entreprises chinoises. Le président républicain, qui entend bien profiter de son mandat jusqu’à la fin pour instaurer des sanctions à l’encontre de l’industrie chinoise, vient d’inscrire Xiaomi sur liste noire, au même titre que Huawei.

L’affaire rappelle beaucoup ce qui est arrivé à Huawei en 2019, entraînant sa perte de licence Android, et pourtant ce n’est pas le cas. La liste noire sur laquelle se trouve Xiaomi aujourd’hui — et sur laquelle se trouve également Huawei — est différente de l’entity list qui empêche toute relation commerciale avec les États-Unis et sur laquelle se trouve, par exemple, DJI. Autrement dit, rassurez-vous : Xiaomi ne devrait pas perdre, tout du moins dans l’immédiat, l’accès à l’écosystème de Google.

Cette liste noire a vocation d’empêcher le financement d’entreprises supposées trop proches du gouvernement chinois. Ainsi, tous les investisseurs américains de Xiaomi devront retirer leurs capitaux de la société d’électronique, d’ici le 11 novembre 2021. Passé cette date, aucun Américain ne pourra acheter des actions de Xiaomi. À la suite de cette annonce, l’action de Xiaomi a plongé de 10 % en bourse. Après son investiture le 20 janvier, Joe Biden, nouveau président des États-Unis, pourra revenir sur cette décision s’il le désire. Cela reste néanmoins assez peu probable.