Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Coopération militaire sénégalo-mauritanienne : Le calendrier des patrouilles mixtes pour 2018 élaboré

Mercredi 14 Février 2018

Une délégation des forces de défense et de sécurité du Sénégal conduite par le colonel Mbaye Cissé, commandant la de Zone militaire nord, a séjourné à Rosso, en République Islamique de Mauritanie, du 8 au 10 février dernier, pour rencontrer les autorités militaires de ce pays.


Selon un communiqué du Bureau d’information et des relations publiques (Birp/Zone militaire nord) qui nous est parvenu hier, à Saint-Louis, ce voyage entre dans le cadre de la réunion de planification des patrouilles conjointes pour l’année 2018. Une occasion pour les deux pays de magnifier la coopération militaire et d’envisager des actions communes concertées pour mieux assurer la sécurité des personnes et des biens entre les deux côtés des frontières communes. La délégation sénégalaise était composée de représentants de l’ensemble des forces de sécurité et de défense de la zone 2.
 
C’est aux environs de 17h 50mn que la délégation est arrivée à Rosso-Mauritanie où elle a été accueillie par le colonel Abdalah Abdoul Walid, commandant la 7ème région militaire mauritanienne. Le cortège s’est ensuite ébranlé vers la direction du camp de la Garde républicaine de la Mauritanie où des honneurs lui ont été rendus. Selon toujours ce communiqué, c’est dans la matinée du vendredi 9 février que les travaux ont démarré après le discours du colonel Abdalah Abdoul Walid, qui a souhaité la bienvenue à la délégation sénégalaise. Quant au colonel MBaye Cissé, commandant la Zone militaire n°2, il a rendu un vibrant hommage à son hôte pour cet accueil chaleureux. Il a mis à profit ce séjour en Mauritanie pour aller rendre une visite de courtoisie au gouverneur du Trarza.
 
Il a été reçu par Mouhamadou Dia, chargé des politiques sociales représentant le gouverneur empêché, qui a magnifié l’exemplarité de la coopération entre les deux pays. Ce communiqué de la Birp/Zone 2 a rappelé que l’objectif de cette rencontre était d’examiner les questions sécuritaires en vue d’établir un nouveau calendrier des patrouilles communes pour l’année 2018.

Une occasion saisie par ces deux délégations des forces de défense et de sécurité pour réitérer leur engagement indéfectible à renforcer les liens d’amitié et de coopération entre les unités frontalières des deux pays. Les commissions ont travaillé d’arrache-pied pour élaborer des plans d’actions communes et c’est ainsi qu’un procès-verbal à été paraphé par les deux chefs de délégation, notamment le colonel Boya, chef de la cellule opération et instruction de la Mauritanie et le colonel Mbaye Cissé. A la fin de cette rencontre,   le calendrier des patrouilles pour l’année 2018 a été élaboré. Les participants ont magnifié les efforts consentis par les deux pays et espèrent que cela permettra aux populations des localités  frontalières de vivre tranquillement et de vaquer à leurs occupations en toute quiétude.

Mbagnick Kharachi DIAGNE
LESOLEIL
 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par BA Djibril le 15/02/2018 13:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une très bonne initiative, la walo est à cheval entre les deux pays, le fouta est à cheval entre les deux pays. Nous devons faire tout pour une union de ces deux pays et la Mauritanie doit impérativement regagner la CDEAO. C'est une exigence que nous autre mauritaniens se devons d'avoir. L'espace socio économique et culturelle de la Mauritanie est la CDEAO. Pourquoi lui a t-elle tourné le dos. A nous autres mauritaniens de le réclamer haut et fort.
Djibriil BA

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.