Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

De Blaise Diagne à Abdoulaye Wade : Tout sur la franc-maçonnerie au Sénégal

Mardi 27 Août 2019

La franc-maçonnerie fascine sur les réseaux sociaux. Le sujet passionne les foules. Pourtant, sous nos cieux, pour dénicher un franc-maçon célèbre et qui s’assume, il faut remonter à Blaise Diagne. Au pays de la téranga, la franc-maçonnerie est un sujet tabou et ceux qui se réclament francs-maçons le font le plus souvent sous le couvert de l’anonymat.

Une franc-maçonnerie discrète et dynamique

Mame Mactar Gueye, Vice-Président de l’ONG Jamra, révèle que le Sénégal compte actuellement « une dizaine de loges réparties un peu partout sur le territoire national. Les loges de Saint-Louis et de Dakar sont les plus grandes ». L’existence des francs-maçons dans le pays avait déjà été confirmée en 2007 par le Grand Maître du Grand Orient de France, Jean Michel Quillardet.

Ce, lors d’un séjour à Dakar à l’occasion de l’anniversaire de la loge maçonnique « Blaise Diagne ». Face à la presse, Quillardet avait dit : « Ici, vous avez trois loges. On peut dire que le nombre est estimé à 200, même si je ne maîtrise pas les effectifs. C’est une maçonnerie en plein développement, dynamique.». Néanmoins, selon Mame Mactar gueye « la franc-maçonnerie sénégalaise reste discrète ».

2018, la grande rencontre maçonnique annulée

Toutefois, malgré cette discrétion, en 2018, 600 loges maçonniques se donnent rendez-vous à Dakar pour assister aux Rencontres humanistes et fraternelles africaines et malgaches (Rehfram). Malheureusement pour les organisateurs, Jamra monte au créneau pour dénoncer l’événement qui devait se tenir au King Fahd Palace. Face à la détermination du front anti francs-maçons, les Rehfram sont annulées sous ordre du préfet de Dakar, Alioune Badara Sambe. Mame Mactar Gueye revient sur les motivations de Jamra.

D’après lui, « l’organisation des Rehfram était financée par le Grand Orient de France. Une loge qui a versé dans l’athéisme et le libertinage. Le GODF fait la promotion de l’homosexualité, de l’avortement et met en avant des antivaleurs». Mame Mactar Gueye ajoute « Nous n’avons pas de problèmes particuliers avec les loges maçonniques du Sénégal. Mais quand il s’agit du Grand Orient de France, nous nous érigeons en boucliers pour dire non». Finalement les rencontres se sont tenues au Congo.

Sénégal, berceau de la franc-maçonnerie africaine

Pourtant, c’est ici au Sénégal, qu’a été créée la première loge maçonnique en Afrique. Une franc-maçonnerie jugée « pacifique » selon Mame Mactar Gaye. C’était en 1779. Il s’agissait de la « Grande Loge de Clermont » qui devint plus tard « Saint-Jacques des trois vertus ». S’en suivit la création de 3 autres loges. « La parfaite Union », créée et dirigée par le Gouverneur du Sénégal, Jacques-François Roger, en 1824.

Reconnue officiellement en 1827, elle affichait à l’époque 27 adhérents. En 1874, «La parfaite Union » cède la place à l’ «Union Sénégalaise ». Une loge marquée par des clivages et conflits internes. Elle fût suivie de la création de la loge « Avenir du Sénégal » en 1893. Celle-ci se disperse au fil des années et disparaît définitivement en 1965.

La loge de Blaise Diagne

C’est en novembre 1899, que voit le jour la première loge de Dakar sous l’appellation d’«Étoile Occidentale ». Année durant laquelle Blaise Diagne, premier député africain élu à l’Assemblée nationale française est devenu franc-maçon. En sa mémoire, une loge « Blaise Diagne » a été fondée à Dakar en 1977 sous les auspices du Grand Orient de France.

Abdoulaye Wade et la franc-maçonnerie

Abdoulaye Wade est le seul Sénégalais connu qui a eu à révéler son passé et son expérience maçonnique. Dans une mise au point adressée à l’Express, il avait écrit en 2009, « Lorsque j'étais jeune professeur, un de mes collègues eut souvent à m'entretenir de la maçonnerie. Par curiosité, j'y ai adhéré, espérant y trouver des échanges intellectuels de très haut niveau. Ce ne fut pas le cas. J'ai démissionné. Acte m'en a été donné depuis plus de quarante ans. S'agissant d'une association, au regard de la loi et de ses statuts, on y entre sur sélection, mais on en sort librement. C'est ce que j'ai fait ». Rare aveu venant d’un Sénégalais. Ailleurs, dans les autres pays africains, les francs-maçons s’assument.

Ailleurs en Afrique

En 2016, les images de l’intronisation de Denis Sassou Nguesso en tant que Grand-Maître de la loge du Congo et d’Ali Bongo pour la loge du Gabon avaient fait le tour du web. Contrairement à ce qui se passe au Sénégal, ils ne taisent pas leur appartenance à la franc-maçonnerie. Idem pour l’influent ministre ivoirien de la Défense, Hamed Bakayoko, qui ne se cache pas d’être le grand maître de la Grande Loge de Côte d’Ivoire ou Sadio Lamine Sow, diplomate de l'ombre, grand maître de la Grande Loge nationale du Mali.

SENEWEB
 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par DiAfaf le 06/12/2019 20:40 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Abdoulaye Wade mon nekoul FM. Abdoulaye Wade mouride sadikh la. Bayilen thiakhan yi

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.