Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Historique et genèse : Tout ce qu'il fait savoir sur la mosquée mouride de Saint-Louis

Vendredi 24 Mai 2019

En 1979, d’illustres talibés de la confrérie mouride de Saint-Louis comme Mor Sourang, Bamba Sourang, Serigne Mbaye Diop, Serigne Mor Diop, Serigne Ahmet Diakhaté, Bara Samb sont allés voir le Khalife général des mourides Serigne Abdou Ahad Mbacké pour solliciter l’autorisation de construire une mosquée. Sans détour, le marabout leur donna sa bénédiction de réaliser ce lieu de culte pour les talibés mourides de la vieille ville. Seneweb revient sur la genèse de la construction de la maison de Serigne Touba à Saint-Louis.


Historique et genèse : Tout ce qu'il fait savoir sur la mosquée mouride de Saint-Louis

Les talibés mourides fortement mis à contribution

Matérialisant son Ndiguel, le Khalife a effectué lui-même le déplacement sur Saint-Louis l’année suivante pour procéder à la pose de la première pierre. Pour obtenir l’acte administratif du site, l’épouse de Mor Sourang, Sokhna Ndèye Fall s'en chargera. Elle demanda au gouverneur Malick Ba d’intervenir auprès du chef d’agence des de la SN-HLM (Société nationale des habitations à loyer modéré) de Saint-Louis, Ablaye Guèye, afin d’affecter le terrain à la communauté mouride. Aux fins de construire l’édifice tant souhaité par les disciples de Bamba, ce dernier conseilla au gouverneur d’aller rencontrer en personne le directeur général des HLM à Dakar. Ce qu’il fit. Le gouverneur Malick Ba fut reçu à Dakar par le DG des HLM qui, séance tenante, appela Ablaye Guèye pour lui demander la situation complète du site. Le DG des HLM a finalement accédé à la requête des disciples mourides. Le terrain a été délimité devant Ahmet Diakhaté, Mor Sourang, Abou Sarr, Cheikh Khata Ba Seck. 

Une fois le terrain entre les mains du comité de pilotage, les travaux démarrèrent sous l’égide de Mor Sourang avec l’ensemble des kourel. Une vaste opération de collecte de cotisations et de contributions a été lancée sur toute l’étendue de la vieille ville. Les talibés ont manifesté leur adhésion à ce grand projet. Le richissime homme d’affaires Djily Mbaye contribua pour la réalisation de cette infrastructure de même que Moussa Konaté. Quelques temps après, les travaux ont connu un arrêt. Mor Sourang interpella Madické Wade pour qu’il s’investisse dans la recherche de moyens. Une grande rencontre s’est tenue à la chambre de commerce et les talibés à l’unanimité ont pris l’engagement de mettre la main à la poche pour réaliser l’infrastructure. Un comité de gestion dirigé par Madické Wade est mis sur pied. Après la reprise des travaux, il passa le témoin à Ahmet Diakhaté pour continuer son œuvre.

Situation géographique de la mosquée mouride de Saint-Louis


Cet édifice est érigé au quartier des HLM au cœur de la ville. Il est limité à l’Ouest par le bras de mer et la route nationale numéro 2, au sud par l’institut Al Hazar, à l’Est par le quartier HLM Léona. Ce temple majestueux de couleur blanche comprend deux minarets qui surplombent un grand bâtiment de forme rectangulaire long de 35 m et large de 30 m. A l’entrée du portail, à gauche, dans la vaste cour de l’édifice, se trouve la maison dédiée à Serigne Touba avec sa grande salle qui sert de lieu de célébration des mariages, de la nuit de Laylatoul khadri, du gamou, bref de toutes les grandes rencontres religieuses. Un espace a été aménagé sous le minaret pour accueillir les femmes qui viennent accomplir leur devoir de musulman. Des annexes et deux blocs de toilettes y sont construits.

La mosquée inaugurée en 1998 sous le Ndiguel  de Serigne Saliou Mbacké


En 1998, un comité restreint se déplaça jusqu’à Diourbel pour informer le Khalife général de l’état d’avancement du chantier. A la vue des photos de l’ouvrage, Serigne Saliou déclara que l’inauguration était imminente. Il envoya Serigne Fallou Ibn Serigne Abdou Khadre pour diriger la prière inaugurale le 13 novembre 1998. Après la prière, l’envoyé du Khalife des mourides a procédé à la pose de la première pierre de la maison de Serigne Touba située à l’entrée de la grande mosquée.

Les mourides de Saint-Louis assurent le fonctionnement de la grande mosquée


Après l’inauguration, Serigne Ahmet Diakhaté a été désigné imam ratib, assisté de ses adjoints Mansour Sow, Serigne Modou Khary Diop, Bamba Diop et Ablaye Mbaye qui dirigent les prières quotidiennes. Depuis le rappel à Dieu du premier Imam, Amidoune Mbacké perpétue son œuvre.

Un comité à la tête duquel se trouve le président du "Kurel des 02 Rakas" gère la mosquée, assisté d’un secrétaire général à l’organisation, Makhtar Faye. La mosquée participe activement à l’organisation des 02 Rakas chaque 05 septembre qui commémore la prière du fondateur du mouridisme Serigne Touba, dans l'enceinte de la gouvernance de Saint-Louis.

Un foyer est installé à chaque édition, sous l’égide de l’imam Ratib Serigne Amidoune Mbacké pour accueillir les hôtes de marque dans la maison de Serigne Touba. Les soutiens et contributions venant des talibés mourides permettent de faire face aux dépenses d’entretien. Un gardien a été recruté pour assurer la sécurité de la mosquée. L’eau et l’électricité sont prises en charge par le comité de gestion qui reçoit des dons et des personnes de bonne volonté. Depuis sa création, la mosquée n’a jamais été confrontée à un problème de facture impayée, précise M. Faye qui remercie les talibés qui ont toujours fait preuve d’engagement et de générosité.

La mosquée à l’heure de la coupure du jeûne

Durant tout le mois de Ramadan, le Ndogou est distribué gratuitement aux personnes nécessiteuses et aux voyageurs. Des dattes, du pain, du café (café Touba bien sûr), du jus de bissap, du riz à la viande ou au poisson sont gracieusement offerts aux personnes qui le désirent. Selon Makhtar Faye, Secrétaire général affecté à l’organisation de la mosquée, « tous les aliments que nous distribuons ne viennent pas de la caisse de la mosquée mais ce sont des bonnes volontés qui livrent ces denrées alimentaires en guise de soutien » .Tout au long du mois béni, les riverains et les disciples font des actes de bienfaisance par l’aide qu’ils apportent.

D’après, M Faye si les habitants des HLM ne faisaient pas ces actes de bienfaisance, la mosquée se substituerait à eux parce le « berndé » fait partie de la philosophie mouride. A part les riverains, il y a aussi des gens habitant un peu partout à Saint Louis qui apportent leur participation à l’effort de solidarité en ces moments de grande dévotion. Chaque jour ,au minimum 120 personnes coupent le jeûne ici gratuitement, renseigne Doudou Diop, membre du comité de gestion de ladite mosquée. Tous les fidèles qui observent le jeûne ont la possibilité de venir à la mosquée pour se servir gratuitement, indique Cheikh Khata Ba Seck, le septuagénaire qui assure la sécurité du temple.

SENEWEB

 

La réfection de la mosquée lancée depuis un an


La mosquée paie un lourd tribut du fait de sa proximité avec le bras de mer. La peinture se détache en certains endroits, des fissures sont visibles un peu partout. La brise marine affecte le mur de clôture. A l’intérieur, la corrosion est manifeste au niveau du plafond et des pans du bâtiment. Pour faire retrouver à la mosquée son lustre d’antan, le comité de gestion envisage sa réhabilitation. Selon Doudou Diop, le devis est estimé à un milliard. Un comité de pilotage sera bientôt mis sur pied pour lancer la collecte de moyens. Il déclare que le maire de Saint-Louis, Mansour Faye, a été saisi depuis un an pour porter le plaidoyer au niveau du gouvernement. La DSCOS (Direction de la Surveillance, du Contrôle et de l’Occupation du Sol) est sollicitée par le comité de gestion pour venir faire le constat sur l’état de délabrement de la mosquée, a souligné M Diop.


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Tintin le 24/05/2019 08:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
1 milliard pour retaper la mosquée quand tant d'écoles tombent en ruine......, ce pays n'a pas le sens des priorités bien développés ......

2.Posté par Niokjobaye le 24/05/2019 09:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Revisiter l'histoire la première pierre était posée en face de chez papa demba sy prêt de la station elton

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.