Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

L’OMVS confie à l’indien AFCONS les travaux de restauration de 905 km de chenal navigable sur le fleuve Sénégal

Mardi 15 Octobre 2019

L’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) a conclu un accord commercial avec AFCONS, une filiale du conglomérat indien Shapoorji Pallonji Group, pour la restauration de la navigabilité sur le fleuve Sénégal.


L’OMVS confie à l’indien AFCONS les travaux de restauration de 905 km de chenal navigable sur le fleuve Sénégal
Le document y afférent a été paraphé, à Dakar, entre le haut-commissaire de l’OMVS, Hamed Diané Séméga et le directeur général de AFCONS, Gokul Javalikar. C’était en présence du ministre sénégalais de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, l’ambassadeur de l’Inde au Sénégal, Rajeev Kumar,et le président du Conseil des ministres de l’OMVS, Cheikh Talibou Sylla.

En vertu du contrat, la société indienne procédera à la réhabilitation d’un chenal navigable de 905 km avec 35 m de large et 2,1 m de profondeur minimale, permettant une navigation pérenne 12 mois sur 12, entre Saint-Louis au Sénégal et Ambidédi au Mali.

A en croire le haut-commissaire de l’OMVS, ce projet de navigabilité « est en réalité, un des volets d’un très grand projet d’infrastructures et de système, consistant à rendre au fleuve Sénégal sa vocation naturelle, de poumon culturel et économique prospère ».

AFCONS procédera par ailleurs à la construction d'un port fluviomaritime à Saint-Louis, d’un port fluvial terminus à Ambidédi, d'escales portuaires le long du fleuve, ainsi qu'à la  rénovation d’une écluse sur le barrage de Diama.

Selon le ministre Serigne Mbaye Thiam, le coût des travaux est estimé à plus de 311 milliards de francs CFA, financé par Exim Bank of India. Le chantier sera supervisé par la Société de gestion et d’exploitation de la navigation sur le fleuve Sénégal (Sogenav).

Créée en 1972 pour gérer le bassin versant du fleuve Sénégal, l’OMVS associe les quatre pays traversés par ce fleuve : la Guinée, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal. Elle a été classée en 2016 comme le meilleur organisme de bassin au monde, par la qualité de ses programmes et par son modèle de gestion partagée des eaux dans un cadre de coopération solidaire.

Agenceecofin

 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Tintin le 15/10/2019 09:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un port fluvio-maritime à St-Louis pour exporter ou importer quoi (?) quand le port de Dakar est à 200 Km ..... qui a chiffrer le montant des investissements pour créer un tel port ? comment le rentabiliser ???

2.Posté par ndar mon amour le 15/10/2019 09:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous avez bien dit 35 mètres de large?

3.Posté par jean-marie dupart le 15/10/2019 15:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la partie navigabilité du fleuve ne me choque pas , par contre la partie Saint Louis le pont Faidherbe semble toujours un obstacle majeur à la création d'un port: deux solutions, soit peu de bateaux passent journalièrement et le trafic routier de la ville de Saint Louis ne sera pas impacté, mais dans ce cas pourquoi dépenser autant d'argent? Si le trafic fluvial est plus important combien de temps par jour le pont Faidherbe sera ouvert et donc les populations Saintlouisiennes coincées de part et d'autre. Enfin il est question d'un port fluvio-maritime : maritime comment ? La création comme prévu d'une nouvelle brèche au même endroit que 2003 ? Qui a toutes les chances de recréer le mêmes problèmes et notamment une énorme érosion côtière et le sacrifice de tout le Gandiolais, ou un port intérieur sur le fleuve avec un wharf côté mer qui impacterait moins le trafic sédimentaire Nord-Sud ? Questions sans réponses sur un sujet qui risque de devenir brûlant dans les années à venir

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.