Connectez-vous
NDARINFO.COM
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

L’OMVS confie à l’indien AFCONS les travaux de restauration de 905 km de chenal navigable sur le fleuve Sénégal

Mardi 15 Octobre 2019

L’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) a conclu un accord commercial avec AFCONS, une filiale du conglomérat indien Shapoorji Pallonji Group, pour la restauration de la navigabilité sur le fleuve Sénégal.


L’OMVS confie à l’indien AFCONS les travaux de restauration de 905 km de chenal navigable sur le fleuve Sénégal
Le document y afférent a été paraphé, à Dakar, entre le haut-commissaire de l’OMVS, Hamed Diané Séméga et le directeur général de AFCONS, Gokul Javalikar. C’était en présence du ministre sénégalais de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, l’ambassadeur de l’Inde au Sénégal, Rajeev Kumar,et le président du Conseil des ministres de l’OMVS, Cheikh Talibou Sylla.

En vertu du contrat, la société indienne procédera à la réhabilitation d’un chenal navigable de 905 km avec 35 m de large et 2,1 m de profondeur minimale, permettant une navigation pérenne 12 mois sur 12, entre Saint-Louis au Sénégal et Ambidédi au Mali.

A en croire le haut-commissaire de l’OMVS, ce projet de navigabilité « est en réalité, un des volets d’un très grand projet d’infrastructures et de système, consistant à rendre au fleuve Sénégal sa vocation naturelle, de poumon culturel et économique prospère ».

AFCONS procédera par ailleurs à la construction d'un port fluviomaritime à Saint-Louis, d’un port fluvial terminus à Ambidédi, d'escales portuaires le long du fleuve, ainsi qu'à la  rénovation d’une écluse sur le barrage de Diama.

Selon le ministre Serigne Mbaye Thiam, le coût des travaux est estimé à plus de 311 milliards de francs CFA, financé par Exim Bank of India. Le chantier sera supervisé par la Société de gestion et d’exploitation de la navigation sur le fleuve Sénégal (Sogenav).

Créée en 1972 pour gérer le bassin versant du fleuve Sénégal, l’OMVS associe les quatre pays traversés par ce fleuve : la Guinée, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal. Elle a été classée en 2016 comme le meilleur organisme de bassin au monde, par la qualité de ses programmes et par son modèle de gestion partagée des eaux dans un cadre de coopération solidaire.

Agenceecofin