Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Latrines familiales : Un projet de près d’un milliard lancé (Onas)

Samedi 4 Mai 2019

Le Directeur général de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas), Lansana Gagny Sakho, a lancé le Projet de construction de latrines familiales et édicules publics. Un projet qui entre dans le cadre de l’assainissement rural et dont la cérémonie officielle de pose de première pierre s’est tenue, ce vendredi 3 mai 2019 à Khodiogne, dans la commune de Tattaguine (Fatick). C’était en présence du Préfet de Fatick, Mme Ndèye Nguénar Mbodj, du maire de la commune de Tattaguine, Déthié Diouf, notamment.


Latrines familiales : Un projet de près d’un milliard lancé (Onas)
 
«2 000 latrines offertes gratuitement aux populations»
 
Financé par l’Etat du Sénégal pour un montant de 775 millions de francs Cfa, ce projet vise à «améliorer de façon significative les conditions de vie et de santé des populations». Les travaux consistent à réaliser 2000 latrines familiales dans les 13 régions Nord, Centre, Sud et Est du Sénégal, 2000 lave-mains et 40 édicules publics dans ces localités pré-citées. La durée des travaux est estimée à 4 mois.
Dans le pôle centre, les villages de la région de Fatick notamment, il est prévu de construire 1000 Toilettes à chasse manuelle (Tcm), 1000 lave-mains et 20 édicules publics. Ces ouvrages seront réalisés dans les communes de Tattaguine, Diouroup et Colobane.
 
«10 000 personnes impactées»
 
A terme, ce projet permettra à 10 000 personnes d’«avoir accès à un assainissement adéquat». S’y ajoutent l’amélioration de l’environnement des localités bénéficiaires, l’adoption de bonnes pratiques d’hygiène par les impactés. Le projet participera également à la création d’emplois.
Venu lancer les travaux au nom du ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, le Dg de l’Onas, après avoir visité une latrine témoin, a signalé que, dans le cadre dudit projet, l’Etat du Sénégal a décidé de construire et d’offrir gratuitement ces latrines aux populations. Ce projet, pour lui, a «une importance capitale» pour l’Onas vu que c’est une phase de test. Et chaque latrine va coûter près de 500 mille francs Cfa.
Lansana Gagny Sakho signale que l’Etat a lancé beaucoup de projets de construction de latrines dans les zones rurales mais, la plupart d’entre eux ont toujours échoué. Parce que, dit-il, «on demande aux populations des contributions alors qu’elles n’ont pas souvent des moyens financiers».
 
«Des études abandonnées par manque de latrines dans les écoles»
A l’en croire, ces projets qui ont été pilotés sans succès dans le passé ont même poussé «certaines filles à abandonner leurs études, faute de latrines» dans les écoles. C’est pourquoi, M. Sakho dira qu’au-delà des travaux de ce projet de latrines, l’Onas a décidé de parrainer et de suivre l’élève Maïmouna Diouf dans ses études. Il s’agit ici de la «meilleure» élève de l’école du village de Khodiogne avec qui, il a procédé à la pose de la première pierre. Elle est en classe de CM2. Et le Dg de l’Onas de faire savoir qu’il va voir avec le directeur de l’établissement les voies et moyens pour aider la jeune
fille à réussir brillamment dans ses études scolaires.
 
«20 milliards prévus pour réaliser 100 000 toilettes»
 
Par ailleurs, Lansana Gagny Sakho a renseigné que l’Etat du Sénégal a contracté un prêt de près de 20 milliards de francs Cfa pour construire entre 80 000 et 100 000 toilettes dans le cadre d’un programme dénommé Pamea. Lequel, selon lui, va permettre au Sénégal d’«atteindre les Objectifs de développement durable (Odd) en matière d’assainissement».
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.