Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Les Enseignants Veulent 40.000 FCFA De Plus Sur Le Logement

Vendredi 16 Mars 2018

Le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, rencontre aujourd’hui, vendredi 16 mars, les syndicats d’enseignants les plus représentatifs, pour évaluer l’état d’avancement des mesures prises lors de la dernière rencontre du 19 février, au siège du secrétariat général du gouvernement.


Ce ne sera pas, cette fois-ci, une rencontre de plus, car le Syndicat autonome des enseignants du moyen et secondaire  du  Sénégal (Saemss), le Cadre Unitaire des Enseignants du Moyen Secondaire (Cusems), le Syndicat des enseignants libres du Sénégal (Sels), le Syndicat des enseignants libres du Sénégal/Authentique (Sels/A), l’Union démocratique des enseignants du Sénégal (Uden), le Syndicat National des Enseignants en Langue arabe du Sénégal (Snelas/Fc) ont fait des propositions relatives à l’indemnité de logement.
 
Plafonnée à 60 000 FCfa, les syndicats proposent une augmentation de 40 000 FCfa de plus pour chaque enseignant, soit 100 000 FCfa, à compter d’octobre 2018, pour boucler le point sur les indemnités de logement, nous fait savoir Souleymane Diallo du Sels.
«Lors d’une rencontre cette semaine, notre ministère de tutelle nous a informé de la volonté du gouvernement de mettre sur la table 15 000 FCfa sur le logement. Ce qui nous avons refusé, car c’est en-deca de nos attentes », dit-il. Ce point central sera alors au cœur des discussions d’aujourd’hui entre gouvernement et syndicats d’enseignants.
 
Le gouvernement, rappelons-le,  s’était engagé à mettre 12 milliards FCfa à compter de janvier 2019 pour la revalorisation de cette indemnité, soit une augmentation entre 10 et 11 000 FCfa.
 
 Sur la dématérialisation de la gestion des actes administratifs, le gouvernement avait annoncé une somme de 32 milliards FCfa pour la purge totale des dossiers en souffrance.
 
Sur la question relative à l’habitat social, le gouvernement avait décidé de dégager une enveloppe de 3,5 milliards FCfa dès la fin du mois de mars pour l’aménagement des zones, notamment de Ziguinchor et du Lac Rose. Concernant les prêts DMC, il est prévu un décaissement d’au moins 2 milliards pour apurer le stock des conventions signées jusqu’en 2016.

SUDONLINE


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par cheikhna camara dia le 17/03/2018 07:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Svp Messieurs les enseignants vous êtes que nos péres, méres, fréres et soeurs et jamais au plus grand jamais vous n'allez pas avoir gain de cause avec l'Etat donc svp aidez nous car au Sénégal on va plus voir une année blanche depuis 2010 ce sont les même problémés et jusqu'à présent on voit les même démarches.
Merci

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.