Connectez-vous
NDARINFO.COM
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Pikine : Cinq pitbulls mis à mort par le sous-préfet et leurs propriétaires déférés au parquet

Mardi 14 Mai 2019

Du nouveau dans l'affaire du talibé déchiqueté par un pitbull ce dimanche. D'après des informations livré par Pape Cheikh Diallo sur le plateau de l'émission Quartier général sur la Tfm, le sous-préfet de Pikine Dagoudane a ordonné la mise à mort par euthanasie de cinq pitbulls.

Les propriétaires de ces chiens ont été déférés au parquet.

Mais selon des informations contradictoires recueillies par Seneweb, les chiens en question n’ont pas été tués, mais "isolés et mis en sécurité dans un lieu où ils ne mettront pas en danger la vie des citoyens". Ce, renseignent nos informateurs, en attendant de voir, avec la législation, quel sort leur réserver.

Nos sources ajoutent que les autorités administratives sont en train de prendre langue avec le marabout du jeune talibé blessé par le pitbull pour voir dans quelle mesure lui venir en aide.

L’agression a eu lieu dans une maison où vivaient en location deux familles et le propriétaire du pitbull. Les familles ont saisi la police à plusieurs reprises pour se plaindre des chiens.

Mais selon des informations de Seneweb, les chiens n’ont pas été tués, mais «isolés et mis en sécurité dans un lieu où ils ne mettront pas en danger la vie des citoyens». Ce, renseignent nos informateurs, en attendant de voir, avec la législation, quel sort leur réserver.

Nos sources ajoutent que les autorités administratives sont en train de prendre langue avec le marabout du jeune talibé blessé par le pitbull pour voir dans quelle mesure lui venir en aide.

L’agression a eu lieu dans une maison où vivaient en location deux familles et le propriétaire du pitbull. Les familles ont saisi la police à plusieurs reprises pour se plaindre des chiens.

SENEWEB
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.