NDARINFO.COM

Sonko : "Mouhamadou Mbodj a contribué à ma décision de m'engager en politique"

De nombreuses personnalités publiques n'ont pas caché leur affliction suite à la disparition de Mouhamadou Mbodj. Ousmane Sonko, le leader de Pastef, n'a pas tari d'éloges à l'endroit du défunt coordonnateur du Forum civil.

Dimanche 11 Mars 2018 - 06:06

"J'ai connu Mouhamadou Mbodj en mai 2007. Alors secrétaire général du syndicat des impôts et domaines, j'avais publié un article pour protester contre une loi, votée en catimini et taillée sur mesure pour Arcelor Mittal.  À la lecture de cet article, intitulé "Loi n°2007-25 : Une loi inconstitutionnelle, source d'illégalité et illustrative d'une politique fiscale anarchique", Monsieur Mbodj, coordonnateur du Forum Civil, s'était organisé pour disposer de mes contacts et m'appeler pour me féliciter et m'encourager. Le contact était noué et déboucha sur une collaboration, entre le syndicat des impôts et le Forum civil, qui se poursuit jusqu'à présent, sur les questions de transparence et de bonne gouvernance.
"Mais le plus marquant, c'est que Monsieur Mbodj, inconsciemment, a certainement contribué à ma décision d'engagement politique. En effet, c'est Monsieur Mbodj qui m'a appelé, en mai 2008, pour nous proposer de participer aux assises nationales qui en étaient à la phase démarrage. Face à mes réticences à être associé à une activité que je qualifiais de politicienne, il m'assura qu'il s'agissait plutôt d'un exercice citoyen et patriotique qui transcendait les politiques, auquel participaient des organisations syndicales, citoyennes, religieuses, corporatistes… et que le Forum civil en assurait désormais la coordination.
"Le feu vert obtenu du bureau de notre syndicat, nonobstant les menaces du pouvoir d'alors de casser du fonctionnaire "assisard", je m'engageais donc dans ces assises et m'inscrivis dans la commission "Orientations budgétaires, politiques économiques et environnement des affaires". Même si mes responsabilités professionnelles ne me permettaient pas d'être assidu aux travaux, deux choses allaient me marquer : l'envergure intellectuelle et technocratique des Mamoudou Touré, Mamadou Lamine Loum, El Hadj Malick Sy "Souris", Moussa Touré…, que je croisais dans cette commission; la cupidité, sur fond de carence, de certains hommes politiques pourtant parmi les plus en vue. L'une et l'autre ont certainement contribué à faire évoluer ma position sur la politique, auparavant honnie. Mouhamadou Mbodj, que la lumière et la miséricorde d'Allah accompagnent à jamais ton repos éternel."

SENEWEB

 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.