Connectez-vous
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

​Dragage de la brèche : les pêcheurs devront attendre que ... (vidéo)

Jeudi 31 Janvier 2019

​Dragage de la brèche : les pêcheurs devront attendre que ... (vidéo)
En visite sur la brèche, en compagnie du maire Mansour FAYE, le ministre de la Pêche et de l’Économie maritime s’est imprégné, jeudi, de l’ampleur du danger que les pêcheurs de la Langue de Barbarie bravent  au quotidien.

Oumar GUEYE a indiqué que les sondages et les levées topographiques ont démarré et que c’est à la suite de ces interventions que le dragage devra démarrer. Ainsi, un chenal navigable délimité par des signalisations lumineuses sera créé.

Sans préciser la date du démarrage effectif de cette opération tant attendue par la communauté des pêcheurs, Oumar GUEYE soutient que « le gouvernement est conscient de l’urgence ». 

Il faut signaler qu’en prélude à cette visite de terrain, Oumar GUEYE avait rencontré à la gouvernance, des parents des 7 pécheurs disparus en haute mer et dont les quatre ont été retrouvés sans vie au Cap-Vert. Une occasion saisie pour les présenter ses condoléances et leur remettre une enveloppe de 11 millions de francs CFA.

Oumar GUEYE dont la démission est réclamée par la section locale de l’Union de la pêche artisanale du Sénégal (l’UNAPAS) déclare que Gouvernement n’était au courant de la disparition de ces fils de Saint-Louis. « Nous avons appris la nouvelle à travers les médias, comme tout le monde », a-t-il ajouté alors que des proches des disparus confiaient avoir saisi le ministre sur cette affaire lors la finalisation des accords de pêche en Mauritanie.

« Dès que nous avons appris la nouvelle, nous avons pris toutes les dispositions nécessaires», a-t-il dit.

NDARINFO.COM

 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par jean-marie dupart le 15/05/2019 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le dragage de la brèche est illusoire... Les bancs de sable se déplacent tous les jours de plusieurs mètres .
La quantité de sable venue du Nord est impressionnnante puisqu'elle a fait dériver la brèche de plus d'un kilomètre cette année.
Avec quoi va-ton draguer ? Combien de jour par an ? Qui va payer ?
A titre indicatif, l'embouchure de l'Adour pour les besoins s'un port qui a une activité de transport réelle, et qui se situe exactement sur le même profil de côte sablonneuse et le même océan. Un dragage de l'embouchure a été mis en place depuis cinq ans. Coût du bateau : 8 milliards de francs CFA - Obligation de dragage pour assurer le passage : 200 jours par an, soit un jour sur deux - Coût annuel d'utilisation : 1 milliard de Francs CFA ...........

2.Posté par Momo le 16/05/2019 09:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Draguer la passe est techniquement irréalisable...Manoeuvre d'endormissement des Guet Ndariens et puits sans fond sur le plan financier.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.