Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

351 pirogues immobilisées à Nouadibou, les acteurs sollicitent l’intervention des autoritées

Jeudi 21 Juillet 2011

351 pirogues immobilisées à Nouadibou, les acteurs sollicitent l’intervention des autoritées
Depuis 34 jours, 351 pirogues avec chacune 6 personnes à bord, sont immobilisées à Nouadibou, en Mauritanie. Selon la radio Sud Fm, ce sont plus de 2000 sénégalais qui sont en détresse.

«Ce qui s’est passé, c’est que ces pêcheurs Saint Louisiens sont partis en Mauritanie, ont pris leurs embarcations et l’ont immatriculé sous la nationalité Mauritanienne. Donc désormais ces embarcations sont comptées parmi les parcs Mauritaniens.

Désormais avec la nouvelle loi Mauritanienne, les pirogues sénégalaises qui étaient sous nationalité Mauritanienne ne peuvent plus embarqués plus de deux sénégalais pour les lignes et les filets et plus de 5 sénégalais pour les promoteurs. C’est cela la décision Mauritanien» a expliqué l’inspecteur régional des pêches de Saint Louis, Ibrahima Lo qui a reconnu que la situation est très complexe.

Selon lui, l‘équipage des sénégalais est composée de 100% sénégalais. C’est pour cela qu’ils ne peuvent pas marcher. Nous à notre niveau, dit-il, nous avons adressé une correspondance à notre Ministre pour que les hautes autorités puissent partir en Mauritanie négocier l’affaire. Parce que 80% du parc piroguier Mauritanien sont constitués par des pirogues Sénégalais.

Le responsable du syndicat national des pêcheurs Moustapha Dieng a, par ailleurs, fait comprendre que les pêcheurs immobilisés à Nouadibou n’étaient pas au courant de la décision des autorités Mauritaniennes. «La Mauritanie a décrété qu’aucune pirogue sénégalaise n’est autorisée d’aller en mer sans aucune préavis, sans prévenir qui que ce soit alors que les filets avaient été déjà jetés et étaient dans l’eau» a-t-il soutenu.

Papa Mamadou Diéry Diallo