Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

64 personnes vers l'Espagne clandestinement: quand le Magal sert de "couverture" au "Barça ou Barsakh"

Dimanche 4 Octobre 2020

Les frères N. Samb et A. Samb sont en garde à vue dans les locaux du commissariat de police de Rufisque. Ils prévoyaient d’embarquer 64 personnes vers l’Espagne, pour un montant de 15 millions F CFA, la nuit du Magal de Touba, rapporte Enquête.


64 personnes vers l'Espagne clandestinement: quand le Magal sert de "couverture" au "Barça ou Barsakh"
C’ est connu dans le milieu des forces de défense et de sécurité que les veilles de célébration des fêtes religieuses sénégalaises constituent des moments propices pour les convoyeurs de candidats à l’immigration irrégulière. C’est dans ce sens qu’à la suite d’une information relative à un départ de migrants dont les convoyeurs seraient domiciliés à Rufisque, des investigations ont été menées par les éléments de la brigade de recherches du commissariat de police de cette ville. Elles ont permis d’identifier et d’interpeller deux individus à Diokoul, une localité de la vielle ville, avant-hier en début de soirée.

Il s’agit du pêcheur N. Samb, âgé de 35 ans, et A. Samb, un ferrailleur de 43 ans. s, ils ont déclaré avoir reçu des
64 candidats à l’émigration à destination de l’Espagne, la somme de 15 millions F CFA. Cette somme, selon eux, ne représente qu’une partie de l’argent qu’ils devaient recevoir de ces candidats. Elle devait servir aux dépenses dont la confection d’une nouvelle pirogue et l’achat de nourritures.

De plus, ils ont précisé qu’avec les récentes arrestations de candidats à l’émigration irrégulière, ils avaient prévu de convoyer les candidats à partir des eaux gambiennes, pour déjouer le contrôle des garde-côtes et des forces de défense et de sécurité. Pour ce faire, précisent-ils, ils ont choisi de voyager la nuit du 6 octobre, coïncidant avec la nuit de la célébration du Magal de Touba. Ils devaient se charger du transport des candidats jusqu’en Gambie, à bord de bus, pour prendre la pirogue qui s’y trouve actuellement.

LERAL
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.