Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Audience avec les Sénégalais de Mauritanie : Pour le respect des lois du pays d’accueil

Lundi 12 Février 2018

Le Palais de congrès de Nouakchott a servi de cadre de rencontre entre le président Macky Sall et les Sénégalais de Mauritanie.


Comme il a l’habitude de le faire à chacun de ses déplacements à l’extérieur, le président Macky Sall a prêté une oreille attentive à ses compatriotes vivant en Mauritanie. A l’entame, c’est son excellence Mamadou Tall, ambassadeur du Sénégal à Nouakchott qui a loué la vision du chef de l’État, notamment à travers divers programmes comme les bourses familiales, le Pudc, le Ter, le Puma et, cerise sur le gâteau, le taux de croissance exceptionnel de 7,1% auquel notre pays est parvenu. 


Sur le plan diplomatique, il s’est félicité des succès engrangés par le président Sall comme la visite d’Emmanuel Macron, le chef de l’État français au Sénégal entre autres. Toutefois, il n’a pas manqué de souligner que des problèmes subsistent pour les Sénégalais de Mauritanie en matière de titre de séjour ou de pêche. 


Le député de la diaspora, circonscription Afrique du Nord, Mor Kane Ndiaye, a demandé, pour sa part, la création d’une école sénégalaise, la facilitation de l’obtention des titres de séjour ou le rapatriement des personnes décédées… Par ailleurs, ajoute-t-il, « nos femmes sollicitent la 2e phase du Faise ».


Répondant aux intervenants, le président Sall s’est tout d’abord félicité de l’invitation que lui a adressée son homologue mauritanien dans le but de renforcer les relations de coopération entre les deux pays. Expliquant l’objet des discussions qu’il a eues avec ce dernier, à la communauté sénégalaise, le président Sall a indiqué: « Nous avons discuté de nos liens, de la transhumance, du fleuve, des titres de séjour et du gaz qui existe à la frontière entre nos deux pays et qui fera l’objet d’une exploitation commune ».


Nous allons défendre nos pêcheurs, a indiqué le président Sall, mais ils ne doivent pas oublier que la Mauritanie est un pays souverain. Le président de la Mauritanie a accepté de nous accorder des facilités de pêche (à condition qu’on sache les captures) et de construire un quai de pêche sur son territoire à un endroit très proche du Sénégal. En retour, notre pays va aider son voisin à acquérir des camions frigorifiques. L’élevage comme le transport seront également organisés entre les deux pays. Le président Sall a invité les citoyens des deux pays et les associations professionnelles à travailler à l’établissement de bonnes relations bilatérales.


Sur un plan purement politique, interpellé par certains intervenants qui lui ont assuré une victoire sans bavure en 2019, le président Sall a déclaré qu’il est un homme d’action et qu’il laisse le bavardage aux autres. Puis, sur un ton plaisantin, il a ajouté: « j’ai hâte de redescendre dans l’arène car nos adversaires ont la frousse ».

Source : LE SOLEIL