Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO.COM
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Comité paritaire chargé du suivi de la transhumance transfrontalière entre le Sénégal et la Mauritanie : la déclaration de Saint-Louis

Vendredi 13 Avril 2018

Source Photo : Nordnews.net
Source Photo : Nordnews.net
Le Comité paritaire chargé du suivi de la transhumance transfrontalière entre la République du Sénégal et la République Islamique de Mauritanie s’est réuni, les 12 et 13 avril 2018 à Saint-Louis, sous la présidence conjointe de :
  • Madame Aminata MBENGUE NDIAYE, Ministre de l’Elevage et des Productions animales de la République du Sénégal ;
  • Madame Vatma Vall MINT SOUEINA, Ministre de l’Elevage de la République Islamique de Mauritanie.
 
Cette réunion, précédée de celle des Gouverneurs et Walis, s’est déroulée en présence de l’Ambassadeur du Sénégal en République Islamique de Mauritanie, Son Excellence Monsieur Mamadou TALL, du Conseiller technique de Monsieur le Premier Ministre du Sénégal en charge du secteur de l’élevage, Dr Papa Serigne SECK.
 
Y ont également pris part les Gouverneurs de Saint-Louis, Louga, Matam et Tambacounda et les Walis des wilayas du Trarza, du Brakna, du Gorgol et du Guidimakha, les représentants de l’Assemblée Nationale et du Haut Conseil des Collectivités Territoriales du Sénégal, l’Union des Associations des Elus Locaux, les Services techniques des départements ministériels concernés et les services de Sécurité déconcentrés ainsi que les représentants des organisations socio-professionnelles d’éleveurs des deux pays.
 
Dans leurs allocutions respectives, les deux Ministres ont rappelé la récente visite de travail et d’amitié que son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal, a effectuée à Nouakchott, les 08 et 09 février 2018 sur invitation de son frère, son Excellence Monsieur Mohamed OULD ABDEL AZIZ, Président de la République Islamique de Mauritanie en vue de renforcer la coopération entre les deux pays.
 
Au vu de l’importance accordée à la coopération dans le domaine de l’élevage à l’occasion de cette visite, instruction a été donnée aux Ministres en charge de l’Elevage de tenir au Sénégal, courant mars-avril 2018, la réunion du Comité paritaire de suivi de la transhumance transfrontalière.

Les deux Ministres ont réitéré leur attachement à l’Accord portant sur la transhumance transfrontalière liant les deux pays et l’importance de la tenue régulière des réunions du Comité paritaire. Aussi, les deux Ministres ont-ils réaffirmé l’engagement des Autorités à mettre en œuvre les dispositions dudit Accord.
 
Après la cérémonie d’ouverture, le Comité paritaire a examiné le compte-rendu de la réunion des Gouverneurs et Walis soumis à l’approbation des deux Ministres. Ce compte-rendu est le résultat des discussions consensuelles autour de plusieurs points à savoir :
 
  • l’Accord règlementant la transhumance transfrontalière entre les deux pays ;
  • le protocole d’Accord de coopération dans le domaine de la santé animale, de la santé publique vétérinaire et des productions animales ;
  • la situation pastorale dans les deux pays et,
  • le commerce du bétail.
 
Le Comité paritaire a noté avec satisfaction, la mise en œuvre des recommandations de la Déclaration de Nouakchott de mai 2015 notamment :
 
  • l’exécution par la Commission Ad Hoc du recensement du cheptel transhumant au Sénégal et en Mauritanie ;
  • les échanges d’informations zoo-sanitaires ;
  • la contribution de la Mauritanie à l’approvisionnement en moutons du marché sénégalais à l’occasion de la Tabaski ou Aid El Kebir 2017.
 
En dépit des efforts consentis par les Etats et les acteurs pour une gestion durable des ressources naturelles dans l’intérêt mutuel, les deux parties ont souligné les préoccupations suivantes :
 
  • le non-respect, par certains des dispositions du protocole d’Accord réglementant la transhumance transfrontalière entre les deux pays notamment les formalités administratives prévues, les points de passage officiels, les effectifs, les zones et la durée de séjour autorisés ;
  • la non harmonisation des tarifs de l’eau et de l’aliment bétail appliquées aux transhumants et aux résidents ;
  • la sécurité des biens et des personnes ;
  • le retard accusé dans la mise en œuvre du protocole d’Accord de coopération dans le domaine de la santé animale, de la santé publique vétérinaire et des productions animales.
 
Après discussions et échanges fructueux, le Comité paritaire a examiné et adopté le compte-rendu et le plan d’actions de la réunion des Gouverneurs et Walis, tenue les 09 et 10 avril 2018 à Saint-Louis. Lesdits documents annexés font partie intégrante de la présente déclaration.
 
Les Ministres ont pris l’engagement de mettre en œuvre ledit plan d’actions dans les délais prescrits.
 
Toutefois, les deux parties ont mis un accent particulier sur :
 
  • le respect des termes de l’Accord réglementant la transhumance transfrontalière ;
  • la régularisation de la situation administrative des transhumants de part et d’autre ;
  • la mise en place du Comité technique prévu par l’article 3 du protocole d’Accord de coopération dans le domaine de la santé animale, de la santé publique vétérinaire et des productions animales ;
  • la participation des autorités locales et des instituts de recherche aux réunions des Gouverneurs et Walis et à celle du Comité paritaire ;
  • l’identification d’un commun accord de nouveaux points d’entrée et de sortie officiels ;
  • l’engagement d’assurer aux transhumants des deux pays des services administratifs de proximité ;
  • l’importance de la recherche et des études d’impacts socioéconomiques et environnementales de la transhumance transfrontalière ;
  • la création d’un observatoire de la transhumance transfrontalière par le PRAPS ;
  • le renforcement des capacités des éleveurs et la vulgarisation de la législation pertinente ;    
  • les programmes de sauvegarde de bétail pour faire face à la période de soudure.
 
La partie sénégalaise a vivement remercié la partie mauritanienne pour sa contribution à la satisfaction de ses besoins en moutons pour la fête de Tabaski (Aid El Kebir) 2017. 
La partie mauritanienne a, pour sa part, remercié la partie sénégalaise pour toutes les dispositions de facilitation prises pour l’accueil des opérateurs de moutons de Tabaski. Elle a aussi remercié la partie sénégalaise et notamment les éleveurs pour leur solidarité envers les transhumants mauritaniens durant cette période marquée par la soudure.
Les deux parties se sont réjouies du bon déroulement des travaux et de l’engagement des acteurs.
 
Aux termes des travaux, Madame la Ministre de l’Elevage de la République Islamique de Mauritanie a exprimé, au nom de la délégation mauritanienne, sa profonde gratitude au Gouvernement de la République du Sénégal et à son Homologue Madame le Ministre de l’Elevage et des Productions Animales de la République du Sénégal pour l’accueil chaleureux et toutes les marques d’attention dont ils ont été l’objet durant leur séjour.
 
Fait à Saint-Louis, le 12 avril 2018
 
 
 
 
Pour le Gouvernement
de la République du Sénégal
                                                     
 
 
 
 
 
 
 
     Pour le Gouvernement de
     la République Islamique de Mauritanie
 
 
 
 
 
 
 
Madame Aminata MBENGUE NDIAYE
Ministre de l’Elevage et des Productions Animales
 
    Madame Vatma Vall MINT SOUEINA
     Ministre de l’Elevage