Connectez-vous
NDARINFO.COM
NDARINFO.COM NDARINFO.COM
NDARINFO.COM
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Construction des logements définitifs : les parties prenantes du SERRP en visite de supervision à DIOUGOP (photos)

Mercredi 15 Février 2023

Une équipe de la Banque mondiale et de l'Agence de Développement Municipal (ADM), accompagnée par les techniciens du SERRP, les entreprises et cabinets de supervision, ont effectué, ce mercredi, une visite sur le site de Diougop (commune de Gandon).

Conduite par Marie NDAW, la coordonnatrice du SERRP, une mission de représentants de la Banque mondiale, de l'Agence de Développement Municipal (ADM), des entreprises en charge et des cabinets de supervision, s’est imprégnée mercredi de niveau de l’état d’exécution des travaux en cours dans le cadre du relogement définitifs.
La délégation a pu apprécier les différentes composantes des ouvrages en exécution. Elles ont exprimé leur satisfaction quant au bon déroulement des travaux.
Cette visite a permis aux différentes équipes d’échanger sur la construction des logements permanents, l’appui aux moyens d’existence, mais aussi les activités de facilitation sociale et de participation citoyenne envisagées pendant toute la durée du processus de réinstallation.
Il convient de rappeler que le SERRP vise à améliorer les conditions de vie de ces 15 081 personnes à travers leur réinstallation sur un site aménagé et dans des logements appropriés. Il prévoit, à terme, de réaliser près de 530 logements et de restaurer les moyens de subsistance des populations déplacées.

Lancé par le Gouvernement du Sénégal, avec le concours technique et financier de la Banque mondiale, le Projet de Relèvement d’Urgence et de Résilience à Saint-Louis (SERRP), est entré en vigueur le 21 septembre 2018, pour une durée de 7 ans.


D’un coût initial de 35 millions de dollars, soit 18,6 milliards de FCFA, le projet a par la suite bénéficié d’un financement additionnel de cinquante millions (50 000 000) de dollars américains a été négocié avec la Banque mondiale afin d’une part, de combler le gap de financement enregistré lors de la préparation (15 millions de dollars) et d’autre part, de renforcer certaines composantes pour permettre une meilleure atteinte des résultats attendus de l’exécution dudit projet. 







Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.