Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Covid19 : Dr Bousso propose la fermeture des centre de Diamniadio, Le Dantec, Idrissa Pouye et de l’hôpital Principal 14 jours après le magal

Mardi 6 Octobre 2020

Covid19 : Dr Bousso propose la fermeture des centre de Diamniadio, Le Dantec, Idrissa Pouye et de l’hôpital Principal 14 jours après le magal
Le Directeur du Centre des Opérations d’Urgences Sanitaires (Cous), Dr Abdoulaye Bousso, a suggéré une stratégie de démobilisation des Centre de traitement épidémiologique ( Cte) ce, suite à la baisse notoire des nouveaux cas de Covid-19, depuis des semaines. Il a mis sur la table des autorités la proposition de fermer plusieurs Cte notamment celui de Diamniadio, Le Dantec, Idrissa Pouye et de l’hôpital Principal, si la baisse des cas persiste après le Magal.

Dans une note technique du 29 septembre dont L’As détient copie, Dr Bousso qui constate une baisse de la pandémie au Sénégal, depuis la semaine 33, a fait part de plusieurs propositions.

La première consiste à la fermeture sans délai des sites de traitement de Covid-190 n’ayant plus de patients. À ce propos, il vise le Cte de Yeumbeul, dans la banlieue dakaroise. La seconde, c’est de ne plus admettre de nouveaux patients dans les sites extrahospitaliers, à savoir le hangar des pèlerins de l’Aéroport Léopold Sédar Senghor. Quant au centre de Guéro, il propose de ne plus y hospitaliser de nouveaux patients, sauf des militaires lors de situations particulières.

S’agissant des sites de traitement de Covid-19, Dr Bousso propose leur fermeture, 14 jours après le Grand Magal de Touba si la baisse des cas persiste. « Il ne faudrait plus y admettre des patients à partir du 20 octobre si la situation reste sous contrôle à l’hôpital de Diamniadio et retourner le site pour la santé de la mère et de l’enfant ainsi que les hôpitaux Aristide Le Dantec, Idrissa Pouye et l’hôpital Principal de Dakar », peut-on lire dans la note.

LEQUOTIDIEN