Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Criminalisation du viol et de la pédophilie, une décision saluée par les députés

Samedi 30 Novembre 2019

Criminalisation du viol et de la pédophilie, une décision saluée par les députés
 Les députés, réunis vendredi pour la plénière consacrée à l’examen du budget du ministère de la Justice pour l’exercice 2020, ont unanimement approuvé la décision du gouvernement de durcir la législation sur le viol et la pédophilie par le biais de sanctions pouvant aller jusqu’à la réclusion criminelle à perpétuité.

Le Conseil des ministres, siégeant mercredi, a adopté le projet de loi modifiant la loi n° 65-60 du 21 juillet 1965 portant Code pénal "avec des chapitres visant à durcir la répression du viol et de la pédophilie et des sanctions pouvant aller jusqu’à la réclusion criminelle à perpétuité".
 
"Monsieur le ministre, je voudrais profiter de votre présence pour saluer l’adoption du projet de loi portant sur le durcissement des peines sur le viol et la pédophilie qui vient à son heure", a par exemple déclaré la députée Adji Mbergane Kanouté, s’adressant au garde des sceaux.
 
La députée Awa Guèye a pour sa part souligné "la diligence et la capacité d’écoute" du chef de l’Etat Macky Sall, qui selon elle a agi "en bon père de famille", en soutien des couches les plus vulnérables de la société, que sont les femmes et les enfants.
 
"Nous attendons les mesures à prendre, nous attendons la traduction de cette volonté politique, car il est temps que l’Etat sévisse", a de son côté soutenu la députée Aïda Mbodji.
 
Selon la parlementaire Sira Ndiaye, cette loi, de par son importance, doit être adoptée en procédure d’urgence.
 
"L’efficacité de l’application dépendra de vous, honorables députés. Elle vous sera bientôt soumise. Et aussi vite vous le traiterez, aussi vite elle sera mise en vigueur", a réagi le garde des Sceaux, ministre de la Justice, Me Malick Sall.





APS