Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Dragage de la brèche : signature du contrat pour la réalisation des travaux, ce matin

Mardi 22 Septembre 2020

Dragage de la brèche : signature du contrat pour la réalisation des travaux, ce matin
Le ministre des Pêches et de l’Économie maritime, Alioune Ndoye, va procéder, mardi, à la signature du contrat pour la réalisation des travaux de dragage et de balisage de la brèche de Saint-Louis, a-t-on appris. La cérémonie aura lieu  dans les locaux de son ministère, à la première sphère ministérielle Ousmane Tanor Dieng de Diamniadio.

Pourtant, des travaux de balisage de ce canal mortel ont été annoncés en décembre 2018. Un CRD spécial a été tenu dans ce sens à Saint-Louis, présidé par le ministre  des Pêches d'alors Oumar Guèye. Il avait clairement indiqué aux acteurs de la ville qu'à la réception du mandat d’exécution, la Société marocaine de Génie civil (SOMAGEC) contractée pour cette expertise, prendrait quinze (15) jours pour faire les levées topographiques nécessaires et réactualisées des données prises en 2016.

D'ailleurs, Brahim El Bouni, le directeur technique de SOMAGEC avait soutenu que quarante-cinq jours (45) jours seraient consacrés à l’acheminement de la drague à Saint-Louis et que le dragage et le balisage du canal de délestage vont s’étaler sur une durée de 120 jours.

Voici, en vidéo, ce qu'avait promis le Gouvernement ...
 

NDARINFO.COM
 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par sow abdoukhadre le 22/09/2020 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je vais une fois encore publier cette analyse, faite il y a 20 ans maintenant et un peu…actualisée, chaque année......
Sachez le… le mal est partout à Saint-Louis, il ne s'agit rien de plus que de se regrouper et de faire survivre Saint-Louis...
Ni un maire, ni une quelconque personne ne pourrait régler ces problèmes en dehors de nous...tous… ensemble…
Soyons plus courageux et plus honnête avec nous et avec Saint-Louis pour accepter nos propres fautes...Voyez ce qu'il y a comme contraintes...
Demandez-vous comment vous allez contribuer ?
Pourquoi s’éreinter dans des palabres sans issues ?
… Faut …pas …patauger … pour …périr…nakk !!!
- une analyse approfondie du contexte sociopolitique du moment, marquée par:
- une présence, encore, plus accentuée de la Covid 19,
- et la disparition programmée de Saint-Louis :
Agrémentée par :
Des contraintes que sont :
- Exiguïté du périmètre communal :
(98 km2 dont 2/3 occupées par les eaux, où survivent 245 428 habitants),
- Budget annuel de : 2 273 935 969 FRANCS
(difficilement mobilisable,) réparti comme suit ;
Fonctionnement : 1 918 621 035 FRANCS environ soit (84, 37nous %)
Investissement : 00 356 000 000 FRANCS environ soit (15,63 %)
- Barrage de Diama et la bréche
une hâtive construction d’une bréche non maitrisée pour tenter de sauver Saint-Louis des inondations récurrentes, conséquences négatives de la construction du Barrage de Diama, amplifiée par le non dragage des deux bras du fleuve Sénégal depuis 1950, au moins.
- L’insécurité
les pêcheurs de Guet Ndar, sont quotidiennement victimes de harcèlements et d’assassinats par des militaires mauritaniens, jusque dans nos propres eaux, conséquences d’une mauvaise délimitation territoriale mais aussi du dépeuplement par une pêche anarchique
- Le réchauffement climatique
l’avancée inexorable de la mer, due au réchauffement climatique mais aussi à l’œuvre humaine,
- Infrastructures en ruine
Une vétusté très marquée des infrastructures, scolaires, administratives, sportives, sanitaires, touristiques…etc. qui s’écroulent, d’ailleurs, les unes après les autres…
- Pauvreté exponentielle
Cette grande pauvreté ambiante, que l’on constate dans tous les quartiers de Saint-Louis.
Minorée par :
Des atouts
Pourtant, dans ce tourbillon de préoccupations,
Saint-Louis détient d’importantes richesses minières découvertes aux larges de ses côtes, mais aussi d’une population expatriées de qualité, pouvant contribuer à atténuer les misères de la Cité commune.
Les ressources minières appartiennent, certes, à tout le peuple….mais les populations qui sont les plus exposées devraient en recevoir le plus…naturellement…
Mais l’analyse peu satisfaisante, de l’état d’exécution des promesses des 307 milliards, lors du conseil des ministres de 2012, à Saint-Louis, ne nous incite pas à un optimisme, quant à une bonne prise en charge par ce « contenu local » si indéfini…. Si imprécis et si équivoque.
Saint-Louis est confronté à tellement de défis que ses filles et ses fils ne devraient pas se distraire…et…patauger dans des eaux boueuses, et… événementielles…
Depuis quelques temps, des voix s’élèvent, pour demander le déboulonnement de la statue de Faidherbe… et la débaptisation de certaines rues, avenues et places publiques et du pont Faidherbe…
…et…silence…coupable…ou ignorance…malveillante… sur la nécessité de la construction d’un deuxième, voire, d’un troisième pont, longtemps planifiés …jamais réalisé…pour une question de sécurité de Saint-Louis…
Une relecture du contexte socio historique de Saint-Louis et de ses environs est une nécessité incontournable.
Mais n’est-il pas, plus urgent de convaincre les « doomou ndar », par un dialogue franc, et une étude étude sérieuse sur les conséquences et les enjeux véritables, d’une meilleure prise en charge de la survie de la Cité commune, par l’ensemble de ses filles et de ses fils???
… Faut … pas … détourner… les saint-Louisiennes et les saint-louisiens de leurs …Objectifs… de survie de leur Cité commune
Saint-Louis est une ville en danger de mort…
Oui !!! Saint-Louis, notre Cité commune se meurt pour non-assistance de ses filles et de ses fils… barricadés dans leur mimétisme ou leur francophilisme négroïde (en singeant maladroitement, tout ce qui se fait en France ou ailleurs)
Sauver Saint-Louis…d’abord…On s’entendra surement … pour déboulonner et débaptiser…
Ndakh ! ba la nga naane… naamm néfa…
J’espère être bien compris....Sans polémique...ni attaques personnelles....

2.Posté par Souley le 29/09/2020 00:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est étonnant qu'on parle de brèche ou de canal de délestage quand on a actuellement une véritable embouchure large de plusieurs kilomètres !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.