Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Du Terrorisme Vestimentaire à L’école Privée Catholique Didier Marie de Saint – Louis. Par PAPA AMADOU BA dit BAPAU

Dimanche 26 Juin 2016

Du Terrorisme Vestimentaire à L’école Privée Catholique Didier Marie de Saint – Louis. Par PAPA AMADOU BA dit BAPAU
L’école sénégalaise, longtemps  perturbée  par des grèves récurrentes, n’a même pas encore fermé ses portes que vous de Didier Marie vous provoquez un violent séisme dans  l’espace scolaire avec votre nouvelle fiche d’inscription  2016-2017.


Par mimétisme, vous agitez l’épouvantail du foulard et du voile contre des filles innocentes et performantes, qui voudraient simplement  fréquenter votre collège d’enseignement. Vous les terrorisez par le spectre de l’exclusion  et de la  discrimination.                        

Préfériez –vous les parures du diable  aux vêtements de piété qu’elles veulent arborer dans ce contexte de relâchement des mœurs sociales et religieuses ?

Nous ne comprenons pas, nous ne voyons pas l’intérêt extravagant de cette décision d’interdire le port du foulard et du voile lors de la prochaine rentrée 2016-2017.

Vous êtes à Saint –Louis .N’essayez pas de l’occulter, vous été ici  à Saint –Louis, ville tricentaire, peuplée d’au moins 98°/°  de musulmans ayant toujours  vécu harmonieusement avec leurs frères chrétiens ; une ville où  le dialogue Islamo-Chrétien est nettement  marqué .Par devoir de mémoire, songez à Abbe Boilat et à tous les autres hommes d’église  ….    

Pensez dévotement  au Calife Ababacar Sy, à Serigne Touba…. ces deux Communautés religieuses, confondues dans un même moule, continuent de se côtoyer régulièrement et en douceur, de  se fréquenter naturellement, de se marier et de s’enterrer pieusement. Pour vous en convaincre, regardez dans les écoles publiques ou  privées, les enfants et les adolescents mener, sans préjugés défavorables, leur vie commune d’élèves,  travailler en paix et dans la joie .Les familles saint-louisiennes   partagent indifféremment les fêtes de Noël, de Pâques, de Pentecôte, de Korité de Tabaski, de Tamkharit.Et les jeunes jouent et dansent ensemble « le 15 aout »sans clichés religieux.


       Alors,  à quelle fin vous venez brutalement séparer ce beau monde en deux, aussi nettement qu’un coup de hache sur un tronc d’arbre Vous le faites malheureusement à un moment, très sensible, où   le problème religieux secoue le monde des hommes.


Désolé ! Nous savons qu’il existe toujours des fils de SATAN, Le Lapidé, tapis dans l’ombre des directions d’école, des espèces de bras droits ou plutôt des bras gauches, des dévots  rigides, imbus de leur personne, gonflés d’orgueil comme des ballons de baudruche. Ceux –là méritent d’être extirpés et remplacés par d’autres plus intègres et sans malices.


        Rappelez –vous  en permanence , que l’éducation exige l’amour du prochain , l’acceptation de la différence , la prise en considération de  la vulnérabilité  et de  la réciprocité .N est ce pas  que JESUS ,par son humilité et son humanisme, lavait  les pieds de ses compagnons ,que MOHAMED (PSL) par sa tolérance versait de l’eau là  où ,devant la mosquée, urinaient des provocateurs .


        Faites attention ! vous prêchez l’union des cœurs alors que vous encouragez la division. Vous proclamez la laïcité en théorie et l’arbitraire en pratique.  Vous défendez légalité des droits et vous comptez ravir aux collégiennes leurs droits vestimentaires. C’est comme si vous leur demandiez de se dévoiler tout bonnement, de  se farder, de se maquiller, d’exposer leur charme naissant et de se sacrifier à l’autel des professeurs impénitents. Ça, c’est la culture du voyeurisme.


        Lorsque tous les parents d’élèves, les élèves, les imams, les oulémas, et autres autorités religieuses et  les citoyens paisibles, s’apercevront que vous forgez le fer en attisant le feu de la haine entre les écoles confessionnelles et non confessionnelles, il sera regrettable pour tous .Car la révolution prépare déjà l’échafaud. L’école privée Didier Marie, tu t'assassines là où  tu veux te singulariser.
                                                                               
Association Sénégalaise pour la défense des intérêts des consommateurs ( ASDIC)
PAPA AMADOU BA dit BAPAU