Connectez-vous
NDARINFO.COM
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Expulsion des pêcheurs de Saint-Louis : " L’Etat du Sénégal ne semble pas comprendre la politique de la Mauritanie ", soutient Moustapha DIENG

Jeudi 21 Mars 2019

Le Secrétaire général du Syndicat des travailleurs autonomes de la pêche est très remonté contre les autorités étatiques du Sénégal suite à l’expulsion de 12 mille pêcheurs de la Mauritanie. Moustapha Dieng, interrogé par nos confrères de Iradio, déplore le fait que les pêcheurs sénégalais soient laissés à eux-mêmes par les autorités sénégalaises. Qui, à son avis, ne posent aucun acte allant dans le sens de résoudre les difficultés auxquelles sont confrontées les professionnels de la pêche.



« Cette décision n’est pas nouvelle dans la mesure où il y a deux ans, nous avons tous vu la Mauritanie refouler tous les pêcheurs étrangers sans exception. Aujourd’hui, ils nous ont accordés 400 licences de pêches pour 200 embarcations. Donc, ils voudraient, en dehors de ces 400 licences, que tous les pêcheurs quittent le territoire mauritanien », a expliqué Moustapha Dieng. Ce dernier semble ne pas comprendre la politique de la Mauritanie. D’autant qu’une fois que les pêcheurs sont refoulés, ce sont les opérateurs mauritaniens eux-mêmes qui vont les rechercher.

« Malheureusement aussi, les pêcheurs sénégalais ne peuvent pas rester au Sénégal parce que rien n’est fait pour eux. On veut transférer la solution de nos problèmes à la Mauritanie alors que c’est l’Etat du Sénégal qui doit prendre la responsabilité de s’enquérir de leurs problèmes et de trouver les solutions. Ce n’est pas la Mauritanie qui doit régler nos problèmes », a indiqué le secrétaire général du syndicat des pêcheurs.

A l’en croire, si les autorités sénégalaises ne prennent pas les choses en main, les expulsions ne connaîtront jamais une fin. « Je suis au regret de le dire mais on sera expulsé demain et après demain encore. Il appartient à notre Etat de trouver les solutions à nos problèmes », insiste-t-il. Avant de rappeler que la Mauritanie a pris une décision dans son code de la pêche. Laquelle indique clairement qu’« aucun étranger n’est autorisé à payer sur leur côte ».

 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Momo le 22/03/2019 09:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N'est-il pas temps pour les Guet Ndariens de quitter la Mauritanie d'eux-mêmes? L'humiliation dure depuis trop longtemps...L'adage dit: "Nit bu ca jom jogéé dara desatu fa" - si un homme perd son honneur, il ne reste plus rien. Depuis les années 70, les pécheurs de Guet Ndar partent au sud du Sénégal, en Gambie, Guinée Bissau, Sierra Leone...Qu'ils laissent les Mauritaniens, un jour viendra peut-être où on les rappellera...A ce moment-là, le gouvernement sénégalais sera en position de négocier, ce qui n'est plus le cas depuis 6 ans.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.