Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

GIE « Diappalé ndawyi » : le conseil régional de la Jeunesse désapprouve la démarche et dégage des pistes

Lundi 21 Décembre 2020

« Je veux apporter une réponse locale à une problématique nationale » dixit le Premier Magistrat de la Commune de Saint-Louis lors de sa conférence de presse sur le lancement du GIE « Djapalé Ndaw yi ». Tout en saluant sans supercherie politique votre désir d’apporter une solution à l’emploi et à l’employabilité des jeunes, permettez-moi, Monsieur le Maire, en ma qualité de Président du CRJS, d’exprimer, de la manière la plus courtoise, ma désapprobation sur la démarche suivie de la réflexion à la conception de cette initiative.


GIE « Diappalé ndawyi » : le conseil régional de la Jeunesse désapprouve la démarche et dégage des pistes
Pour apporter une réponse locale à cette problématique, il aurait fallu, de manière transparente et apolitique que l’équipe municipale se charge de porter cette initiative en y invitant dès la réflexion et la conception les conseils de jeunesse qui représentent légalement et légitiment la jeunesse comme de Saint-Louis.

 Cela rimerait en parfaite adéquation avec la Charte Africaine de la Jeunesse ratifiée par le Sénégal en 2006 qui exige dans un souci de bonne gouvernance et d’accès des jeunes aux instances de décisions, la pleine participation et  l’implication des jeunes pour les affaires les concernant.

 Le GIE « Diappalé ndawyi » mis en place par le Maire Mansour FAYE ressemble plus à une démarche partisane qu’à une initiative regroupant toute les sensibilités de la jeunesse Saint-louisienne sans aucune coloration politique sous le pilotage institutionnel du Conseil municipal.

 Étant donnée que le lancement de cette initiative a été fait au siège de l’APR en présence de certains responsables de ce parti et de leurs militants, que les trois postes clés du GIE sont attribués à des responsables aguerris de l’APR et qu’aucune implication des conseils de jeunesse n’a été faite à priori, prouvent que cette démarche à des allures plus partisanes qu’une démarche démocratique et transparente censée profiter à toute la jeunesse de Saint-Louis sans tenir compte des sensibilités politiques.


Cependant, nous invitons le maire entouré de son conseil municipal a asseoir une politique locale de jeunesse holistique et inclusive qui pourra répondre de manière concrète et efficiente à la problématique de l’emploi et de l’employabilité des jeunes de la commune de Saint-Louis.

A cet effet, il pourra mettre en place un fond local pour l’entrepreneuriat des jeunes pris en compte dans le budget de la municipalité avec l’appui de ses potentiels partenaires dont la gestion sera transparente et participative entre l’équipe municipale, les institutions financières partenaires, les partenaires techniques et financiers et les responsables des conseils de jeunesse. Toutes ces parties prenantes pourront être regroupées autour d’un comité pour assurer la bonne gouvernance, le suivi et la durabilité de cette nouvelle tentative de réponse efficace à la problématique de l’emploi et de l’employabilité des jeunes de la commune de Saint-Louis.

Fara NDIAYE
Président du conseil régional de la Jeunesse


 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Alpha Cisse le 22/12/2020 10:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voila une reponse claire.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.