Connectez-vous
Saint-Louis du Sénégal
NDARINFO.COM NDARINFO.COM
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Khoureychi Thiam tempère les pêcheurs

Vendredi 16 Décembre 2011

Le ministre de l’Economie Maritime était hier à Saint-Louis pour rencontrer les pêcheurs de Saint-Louis suite à leur accrochage avec les gardes côtes mauritaniens. Khoureychi Thiam a appelé tout le monde au calme et à la retenue et promet de régler le problème des licences, souvent source de conflits entre les deux parties.


Khoureychi Thiam  tempère les pêcheurs
« Le Sénégal et la Mauritanie sont des pays inséparables. Dès lors qu’ils sont inséparables, le mieux c’est qu’il y a la paix, l’amitié et la fraternité entre ces deux pays ». C’est ainsi que s’est exprimé le ministre Khouraichi Thiam, qui rencontrait hier les pêcheurs saint-louisiens. Une rencontre qui fait suite à l’accrochage des pêcheurs saint-louisiens avec les gardes côtes mauritaniens. Le bilan est d’un blessé coté sénégalais, 10 pirogues arraisonnés et 43 pêcheurs arrêtés. « Nous avons appris récemment l’événement qui s’est déroulé à Ndiago, qui pose un problème de sécurité à la Mauritanie. Car la Mauritanie n’accepte pas que des piroguiers sénégalais s’y engagent sans licence » a dit le ministre, qui ajoute « C’est arrive, ils ont arraisonné dix pirogues et nos parents, de retour à Saint-Louis, ont organisé un commando pour aller récupérer ces pirogues.

D’où cet incident. Un Sénégalais a été blessé à la cuisse et il est actuellement à l’hôpital militaire de Nouakchott. Mais ça va se régler », a indiqué Mr Thiam, qui a soutenu qu’il faut calmer le jeu. « Le Sénégal et la Mauritanie sont des pays inséparables. Dès lors qu’ils sont inséparables, le mieux c’est qu’il y ait la paix, l’amitié et la fraternité entre ces deux pays », a-t-il ajouté devant les responsables de pêcheurs saint-louisiens. Concernant les licences de pêche, le ministre promet de régler le problème pour que les pêcheurs puissent aller pêcher tranquillement et sans heurt. « Les licences vont être données très prochainement aux Saint-Louisiens.

Il faut qu’ils patientent un peu, parce qu’il y a une commission mixte qui se réunira le 20 décembre, à Nouakchott. Mais, avant cela, je vais entrer en contact avec mon homologue de la Mauritanie et nous verrons dans quelles mesures on peut faire libérer les 43 pêcheurs arrêtés et qui sont à Ndiago », a encore promis le ministre qui à lancé un appel à tous les pêcheurs afin qu’ils gardent leur sérénité. Une invite que les pêcheurs qui gardent espoir après cet entretien avec le ministre, ont promis de respecter.


Daouda SENE