Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

La Banque mondiale promet 5 Md $ pour la Grande muraille verte en 5 ans

Mercredi 20 Janvier 2021

À l’instar de plusieurs institutions financières internationales, la Banque mondiale promet d’allouer 5 milliards de dollars pour la mise en œuvre de l’initiative de la Grande muraille verte lancée depuis 2007 par l’Union africaine.

Les promesses n’en finissent pas pour la mise œuvre effective de l’initiative de la Grande muraille verte. Après la Banque africaine de développement (BAD) ou encore l’Agence française développement (AFD), c’est au tour de la Banque mondiale de s’intéresser enfin à cette initiative lancée depuis 2007 par l’Union africaine.

L’institution financière basée à Washington (États-Unis) mobilisera 5 milliards de dollars en 5 ans pour restaurer les paysages dégradés, améliorer la productivité agricole et renforcer les moyens de subsistance des populations dans la zone du mégaprojet.

L’initiative de la Grande muraille verte permettra l’aménagement d’un long couloir végétal de 15 km de large traversant tout le continent africain sur 7 800 km en passant par 11 pays (Gambie, Sénégal, Mauritanie, Mali, Niger, Nigeria, Tchad, Soudan, Éthiopie, Érythrée et Djibouti).

Le financement de la Banque mondiale, « qui intervient à un moment crucial, permettra d’améliorer les moyens de subsistance dans des pays qui se relèvent de la Covid-19 tout en étant confrontés aux conséquences des pertes subies par la biodiversité et du changement climatique sur leurs populations et leurs économies », indique David Malpass, le président du groupe de la Banque mondiale.

La contribution du dispositif Progreen

À l’instar d’autres dirigeants de grandes banques de développement, David Malpass a participé au One Planet Summit qui a donné un second souffle à l’initiative de la Grande muraille verte.

Selon la Banque mondiale, dans le cadre de cette initiative, les 5 milliards de dollars qu’elle déploiera en 5 ans permettront le développement communautaire, la sécurité alimentaire, la restauration des paysages, la création d’emplois, la construction d’infrastructures résilientes au changement climatique, la mobilité rurale et l’accès aux énergies renouvelables dans 11 pays du Sahel, de la région du lac Tchad et de la Corne de l’Afrique.

Outre ce financement, son dispositif Progreen investira 14,5 millions de dollars pour lutter contre la dégradation des terres dans cinq pays du Sahel à savoir le Niger, le Mali, le Burkina Faso, le Tchad et la Mauritanie. Ce fonds fiduciaire de la Banque mondiale soutiendra ainsi les objectifs de l’initiative de la Grande muraille verte.

Jean Marie Takouleu


 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.