Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Les pêcheurs de Yarakh expriment leur solidarité aux Guet-Ndariens

Mercredi 5 Avril 2023

Les pêcheurs de Yarakh expriment leur solidarité aux Guet-Ndariens
Les échauffourées de ces derniers jours entre les pêcheurs de Saint-Louis et ceux  de Kayar ne laissent pas indifférents les mareyeurs de Yarakh. Ces derniers ont tenu un point de presse ce mercredi 5 avril au quai de pêche de Kapa.

 À cette occasion, El Hadj Ousmane Diène, ancien pêcheur de Guet Ndar, est revenu sur l'origine de la bagarre entre les pêcheurs Kayar et ceux de Guet Ndar.

 Selon lui, "les pêcheurs de Kayar avaient un petit souci avec ceux de Mboro. Deux jours après, ceux de Kayar retournent la situation sur les Pêcheurs de Guet Ndar par des provocations qui ont viré à la violence avec  beaucoup de blessés".

En outre, El hadj Ousmane Diène explique que "les pêcheurs de Kayar ont interdit aux Saint-Louisien qui étaient partis en mer de débarquer à Kayar". 

C'est ainsi que "les pêcheurs de Kayar se sont rendus dans les maisons des pêcheurs saint-louisiens pour saccager, voler et brûler leurs matériels".

 L'ancien pêcheur saint-louisien dénonce cette attitude des pêcheurs de Kayar et exige que justice soit faite. 

"La mer est un don divin, un bien commun qui appartient à tout le monde. Donc, ce n’est pas aux pêcheurs de Cayar de nous fixer des limites dans la mer. Personne n'a le droit de nous fixer des limites de pêche. C'est de la pure provocation et de l'injustice totale. Les pêcheurs de Kayar doivent répondre de leurs actes. Le coordonnateur du CLPA, Mor Mbengue, a publié sur les réseaux sociaux une pirogue qu'il a lui-même brûlée. Cet homme doit être puni, car c'est un incitateur à la violence. Nous exigeons que justice soit faite. Les pêcheurs de Cayar doivent être tous sanctionnés pour ce qu'ils ont fait», affirme-t-il.

 Par ailleurs, les pêcheurs Saint Louisiens ont également fustigé le comportement du maire de Cayar, Alioune Ndoye, qui, selon eux, a tenu un discours irresponsable et qu'il "doit être condamné pour incitation à la violence".

 Toutefois, face à la gravité des faits, sous le mutisme des autorités étatiques, les pêcheurs de Guet-Ndar sont montés au créneau et comptent régler eux-mêmes le différend.

 "Depuis le début du problème, nous avons noté un silence des autorités étatiques. Ni le président de la République ni le ministre de la Pêche encore moins celui de l'Intérieur ne s'est prononcé sur la situation. Maintenant, nous comptons prendre les choses en main et si nous entrons dans la danse, la situation risque de dégénérer, car nous n'allons pas reculer. Nous prenons à témoin l'opinion nationale et internationale que si l'État continue d'observer le silence face à cette situation, c'est nous-mêmes qui allons régler vite fait ce problème et ce sera de la pire des manières, car les pêcheurs de Cayar ne sont pas plus violents que nous. Nous sommes mille fois plus déterminés et plus violents qu'eux», ont-ils averti.

 D'après nos sources, plus de 20 pirogues en provenance de Saint-Louis pour rallier Cayar ont été arraisonnées ce matin par la marine nationale. Les piroguiers voulaient se rendre à Cayar pour soutenir leurs camarades saint-louisiens pour faire face à ceux de Cayar.


SENEWEB
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.