Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Ousmane SONKO : "la honte va s'abattre sur l'Assemblée nationale"

Mercredi 27 Novembre 2019

L’affaire des faux billets impliquant l’ex député Seydina Fall dit Bougazelli s’est invitée dans les débats à l’Assemblée nationale, en session ordinaire unique pour l’examen du Projet de loi de finances (PLF) 2020. Inculpé récemment pour trafic de faux billets et corruption, entre autres chefs d’accusation, Bougazelli a été obligé de présenter sa démission.

Le député-opposant, Ousmane Sonko, qui est le premier à prendre la parole sur la liste d’une soixantaine d’inscrits, n’a pas mâché ses mots, égratignant la représentation nationale. « La honte va tomber sur l’Assemblée nationale », tranche le malheureux candidat à la dernière présidentielle du 24 février.

« L’Assemblée nationale, c’est une zone de non droit budgétaire, martèle-t-il. J’ai dit ici qu’il existe une fraude fiscale à l’Assemblée nationale. (...) J’ai aussi révélé que le blanchiment d’argent y est aussi une réalité. J’espère que le blanchiment de drogue ne s’y déroule pas parce qu’un député (Moustapha Cissé Lô, ndlr) a dit qu’il s’y connait. J’ai aussi dit que le blanchiment d’escrocs publics existe à l’Assemblée nationale. Parce que la commission d’enquête parlementaire, sur l’affaire des 94 milliards (Ndlr : affaire l’opposant à l’ex Directeur des Domaines, Mamour Diallo), a essayé de blanchir des personnes mouillées. »

Poursuivant, le député a tenu à féliciter l’OFNAC. Ce, pour dire que l’organe « a déposé son rapport sur la table du procureur en confirmant tout ce (qu’il) a avancé. Et qui a demandé des poursuites contre les personnes concernées. »

Par contre, dans ses conclusions, la commission d’enquête parlementaire avait "innocenté" Mamour Diallo, l’ex-Dg des Domaines, et "mouillé gravement Ousmane Sonko", l’ex-inspecteur des Impôts. Selon la commission, le député en question « a violé la loi, en jouant un rôle d’intermédiaire pour le compte de certains des héritiers, en utilisant des prête-noms ». Une action de la Commission d’enquête que le député, leader de Pastef, a rejeté en bloc.


EMEDIA


 



Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Xunxunöor le 28/11/2019 09:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La honte est déjà tombée, et à plusieurs reprises sur notre auguste Assemblée. La dernière, ce sont les dessous de table récemment révélés, versés à chaque député (ceux de l'opposition compris), information jusqu'ici non démentie.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.