Connectez-vous
NDARINFO.COM
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Ousmane Sonko à l’Ucad : «je n’ai pas besoin de débarquer avec l’armé ni attendre que les étudiants partent en vacance pour venir au campus social de l’Ucad»

Lundi 4 Février 2019

 
Pour la présidentielle de 2019, les choses sérieuses commencent. En effet, après une pré-campagne très tendue entre les acteurs politiques, les (5) cinq candidats retenus par le conseil constitutionnel ont entamé la phase deux (2) qui est celle de la campagne électorale. Ils ont tous 21 jours pour convaincre l’électorat sénégalais. Si certains démarrent leurs activités dans les régions, d’autres par contre choisissent la capitale dakaroise. Et c’est le cas d’Ousmane Sonko. Ce dernier,  candidat de la coalition “Sonko Président” a ouvert son campagne avec une caravane dans les rues de Dakar.

Mais avant son déplacement, l’ancien inspecteur des impôts et des domaines a fait un discours devant son siège afin d’alerter et sensibiliser ses militants à être prêt pour dit-il atteindre leur objectif. “Nous allons pendant 20 jours battre campagne et nous y allons avec le meilleur programme, le meilleur image et la meilleure équipe. Que rien ne vous ébranle et donc, je vous demande de croire en vous, de vous concentrer sur l’objectif et aller à la rencontre des Sénégalais”, a exhorté le leader de Pastef, qui estime que sa coalition n’a pas besoin des milliards pour y arriver car selon lui, le Pastef n’est pas prêt à acheter la conscience des sénégalais. “Nous n’avons pas besoin des milliards pour y arriver parce que nous n’achèterons pas la conscience des populations. Il est temps de changer le pays et vous avez le meilleur candidat et aller à l’assaut des Sénégalais et porter le discours pour qu’au soir du 24 février 2019, le Pastef remportera la bataille avec une majorité”, a-t-il recommandé.

A l’Universités Cheikh Anta Diop de Dakar, le candidat se prononce sur la pénurie d’eau. “Vous m’avez accueilli avec des sceaux vides. Cette souffrance n’est pas seulement celle des étudiants. C’est partout au Sénégal. Et comment voulez-vous amener un pays vers l’émergence si vous ne pouvez pas offrir des infrastructures de base au peuple ?”, s’interroge-t-il. Avant d’ajouter : “je n’ai pas besoin de débarquer avec  l’armé ni attendre que les étudiants partent en vacance pour venir au campus social de l’Ucad”.

Mansour Sylla (Actusen.sn)


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Xunxunöor le 04/02/2019 12:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est évident! Puisqu'il s'agit d'un étudiant... qui rend visite à ses copains étudiants...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.