Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO.COM
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

« Pays de merde » : l’ambassade des USA rectifie Trump et déclare respecter le Sénégal et le peuple africain

Vendredi 12 Janvier 2018

En traitant l’Afrique et Haïti de « pays de merde », Donald Trump a suscité colère et indignation dans les capitales du continent noir, voire au-delà. C’est ainsi que l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique à Dakar a été convoqué ce vendredi par le ministre des Affaires étrangères, sur instructions du chef de l’Etat, qui avait déjà condamné, quelques minutes plus tôt, les propos racistes de son homologue. 

On ne sait pas si on doit parler de mea culpa, mais, il y a de cela quelques minutes, l’ambassade américaine à Dakar a réagi sur Tweeter pour renouveler son respect au Sénégal et au peuple africain de manière générale. 

« Le Sénégal est un partenaire important pour nous en Afrique de l’Ouest. Les Etats-Unis d’Amérique respectent profondément le peuple africain et apprécient partenariat qui le lie à ce dernier », a dit le tweet. 


Pour mémoire, en marge d’une audience, qui a eu lieu ce jeudi, à la Maison-Blanche, avec plusieurs sénateurs, Donald Trump aurait déclaré cette phrase : "Pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent ici?" Le très sérieux Washington Post, qui apporte l’information, cite plusieurs sources anonymes ayant pris part à la rencontre. Les sources de notre confrère rapportent qu’en proférant ces insultes, le numéro un américain faisait allusion à des pays d'Afrique ainsi qu'à Haïti et au Salvador. De l’avis du président républicain, les États-Unis devraient plutôt accueillir des ressortissants de la Norvège.  


Ces propos ont déclenché une onde de choc. L’ONU les traite de "choquants", "honteux" et "racistes". L’union africaine parle de remarques "blessantes" et "dérangeantes". Outré, le Botswana a convoqué l'ambassadeur des États-Unis à Gaborone pour lui faire part « de son mécontentement ».