Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Production d’électricité pour les pays de l’Omvs : La Sogem mise aussi sur le solaire

Mercredi 14 Avril 2021

Aujourd’hui, la mission de la Sogem (Société de gestion de l’énergie de Manantali) c’est de « tout faire pour augmenter le maximum de productible à distribuer au niveau des Etats membres de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve du Sénégal (Omvs) pour massifier l’offre et pouvoir permettre à ces Etats non seulement d’avoir suffisamment de courant mais aussi de courant moins cher. C’est ce qu’a fait savoir Tamsir Ndiaye, Directeur général de la Sogem, en marge de la visite des ouvrages hydroélectriques de Félou, Gouina et Manantali que le président en exercice du Conseil des ministres de l’Omvs, Serigne Mbaye Thiam, a effectuée les 10 et 11 avril dernier à Kayes au Mali.


Le solaire prévu pour faire du mixte


En termes de perspectives, le Dg Tamsir Ndiaye renseigne qu’en plus des barrages hydroélectriques de Félou, de Gouina qui sera livré en septembre prochain, et celui de Manantali, la Sogem, en tant que société de patrimoine de l’Omvs, est en train de travailler pour installer du solaire et faire du mixte. Lequel, selon lui, a un double objectif, à savoir : augmenter la capacité de production d’électricité et économiser l’eau du fleuve Sénégal pour d’autres usages. Et cette eau, ajoute-il, pourra servir pour l’agriculture, l’eau potable pour les populations, la restauration des écosystèmes, entre autres.

Il y a des projets hydroélectriques programmés par l’Omvs. Il s'agit de Koukoutamba (Guinée), Gourbassi (Mali), Boureya (Guinée), et enfin, Balassa (Guinée).

Pour la perspective de développement du système électrique de l’Omvs, à court, moyen et long terme, le réseau interconnecté de l’organisation intergouvernementale connaitra également un développement « important » avec la réalisation des projets de nouvelles centrales hydroélectriques par l’Omvs et des lignes de transport prévues dans le cadre du Plan directeur de développement du réseau de transport d’énergie électrique de l’Omvs. S’y ajoute la poursuite de la mise en œuvre de l’initiative développement de 400 MW d'énergie renouvelable autre que l’hydroélectricité dont certaine dans la région de Kayes ; le renforcement des moyens de production au niveau national dans les quatre Etats membres de l’Omvs avec une introduction massive des énergies renouvelables (solaire et éolienne) ; la poursuite du programme de l’électrification rurale de l’Omvs ; le programme d’adduction d’eau potable de l’Omvs avec la création d’un fonds dédié, et enfin, la poursuite des activités de Responsabilité sociétale d’entreprise (Rse) à l’endroit des populations.


Un fonds d’électrification rurale créé au profit des pays de l’Omvs


Dans le cadre de l’électrification des villages, plusieurs projets d’électrification rurale ont été réalisés entre 2002 et 2020 par l’Omvs, à travers la Sogem au Mali, en Mauritanie et au Sénégal, dans la zone du bassin du fleuve Sénégal.

Selon le président en exercice du Conseil des ministres de l’Omvs, Serigne Mbaye Thiam, la Sogem a investi 45 milliards de francs Cfa pour ses projets d’électrification rurale dont certains sont toujours en cours.

A l’en croire, un fonds d’électrification rurale a été créé au profit du Mali, de la Mauritanie et du Sénégal pour le financement des projets d’électrification rurale. Et ce fonds sera financé par la Sogem à partir des revenus de vente de crédit carbone, entre autres.

SENEWEB
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.