Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Projet GTA et Port de N'diago : Mary Teuw NIANE évoque les menaces qui pèsent sur la pêche

Dimanche 5 Décembre 2021

Projet GTA et Port de N'diago : Mary Teuw NIANE évoque les menaces qui pèsent sur la pêche
La plateforme portuaire de Dakar et le nouveau port de Ndiago dont la Mauritanie termine la construction ne risquent-t-ils pas de signer une nouvelle mort de Saint Louis qui va voir lui échapper les retombées tant attendues du gaz de GTA.
 
Au moment où les autorités de la Mairie de Saint Louis, leurs familles et leurs proches continuent d’accumuler à leur profit les ressources foncières de la ville et des autres communes autour de Saint Louis, la ville voit lui échapper l’opportunité d’accueillir les centaines d’ingénieurs, de techniciens, de spécialistes et d’ouvriers qui devront travailler sur GTA au moment où l’exploitation du gisement va démarrer.
 
En effet, sans port, Saint Louis cédera cette opportunité économique à Dakar et surtout à NDiago en Mauritanie.
 
Nos autorités municipales obnubilées par les profits qu’ils espéraient personnellement tirer de l’exploitation du gaz n’ont pas pensé aux infrastructures dont la ville devait se doter pour conquérir un nouveau statut : la ville du gaz. En éternels loosers, dont la vision ne dépasse pas leurs appétits personnels, ils ont laissé Dakar et prochainement NDiago s’emparer de l’accueil à terre des personnels devant travailler sur la plateforme gazière à partir de 2023.
 
Ainsi, s’il n’y a pas une décision politique urgente de construction du port de Saint Louis, nos autorités municipales auront comme d’habitude sacrifié l’intérêt de Saint Louis et du département de Saint Louis.
 
Ce sont les logements, les chambres d’hôtel, la restauration, les services multiples dont a besoin ce personnel très particulier qui va échapper au secteur économique et social de Saint Louis et qui devaient assurer le point de départ de la renaissance de la ville.
Il y a plus grave. L’achèvement du port de NDiago fait peser un risque énorme sur la fin des débarquements à Saint Louis des poissons pêchés par nos pêcheurs dans les eaux Mauritanienne. Aux 15% de débarquement en Mauritanie dont nos pêcheurs, à tour de rôle, s’acquittent, la Mauritanie pourrait désormais appliquer son exigence de faire débarquer à NDiago toutes les pirogues qui pêcheraient dans ses eaux.
 
Ce sera la fin de l’économie de la pêche sur la Langue de Barbarie. Et aussi un grand coup porté aux femmes travailleuses de la Langue de Barbarie et même au-delà.
 
C’est un Maire et une équipe municipale sans vision, sans prospective, cupides qui auront ainsi tué une seconde fois Saint Louis après sa première mort que le transfert de la capitale à Dakar avait provoquée et dont elle essayait de se relever très péniblement.
Le port de Saint Louis est une nécessité impérieuse pour la survie économique de la ville du Nord, pour sa relance économique et sociale et pour un développement harmonieux et équilibré dans le département de Saint Louis et entre le département de Saint Louis et le département voisin de la Mauritanie.
 
L’État du Sénégal doit assumer sa responsabilité pour Saint Louis et pour le Sénégal.
Unis et engagés, nous vaincrons
Saint Louis, le dimanche 5 décembre 2021
 
Mary Teuw Niane
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.