Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Projet de Protection Côtière de Saint-Louis : le budget 2020 arrêté à plus de 5 milliards FCFA (vidéo)

Jeudi 20 Février 2020

Le plan de travail et le budget du Projet de Protection côtière de Saint-Louis (PPCS) ont été adoptés, ce matin, lors d’une réunion du comité de pilotage régional. Pour l’exercice 2020, une enveloppe de cinq milliards cent trente-cinq millions quarante-sept mille cent quatre-vingt-dix-huit (5 135 047 198) F CFA a été retenue contre quatre milliards huit cent vingt-deux millions deux cent six mille huit cents (4 822 206 800) F CFA en 2019.


Projet de Protection Côtière de Saint-Louis : le budget 2020 arrêté à plus de 5 milliards FCFA (vidéo)
Dans la composante 1 de cet ambitieux programme financé par l’Agence française de Développement (AFD), la construction d’une digue de protection sera engagée en vue de stopper le recul du trait de côte.

« Elle prévoit aussi d’éviter l’effondrement d’autres habitations, en attendant qu’une solution plus pérenne ne soit trouvée », a renseigné Papa Aldiouma CISSÉ, chargé de projets techniques à l’Agence de Développement Municipal (ADM).

Une seconde déclinaison vise à communiquer sur les enjeux et objectifs du Projet, sensibiliser sur les risques côtiers afin de faire le lien avec les autres projets en cours ou à venir à Saint Louis. Ce volet permettra de « mettre en œuvre un suivi scientifique à long terme du littoral des impacts de l’ouvrage », explique M. CISSÉ par ailleurs coordonnateur du PPCS.

Poursuivant, l’expert de l’ADM précise que « ce suivi fera appel à des techniques innovantes et  de valoriser le savoir-faire de la recherche française et aura également pour objectifs de renforcer les compétences des partenaires sénégalais à travers des échanges universitaires ».

La troisième composante accordera un soutien consistant aux activités en se rapportant à la coordination, au pilotage technique, administratif et financier, aux audits et au suivi-évaluation du PPCS.

Dans cette optique, elle prévoit notamment l’identification des besoins en formation et en renforcement de capacités des collectivités locales concernées ainsi que le recrutement d’un consultant individuel pour étude institutionnelle visant à définir les modalités techniques et les dispositions financières à prendre en vue d’assurer l’entretien et la maintenance de l’ouvrage réalisé.

Cette phase préconise, enfin, l’exécution d’un plan de communication, en collaboration avec l'Agence de Développement Communal (ADC), le recrutement d'un cabinet d'audit et  l’organisation d'ateliers et de réunions.

>>> Suivez les réactions des parties prenantes à la réunion ...



Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Tintin le 20/02/2020 18:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que de blablabla comme toujours dans ce pays pour une simple digue de protection !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.