Connectez-vous
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Réforme de l’hydraulique rurale : un expert magnifie la contribution du projet SENSE (vidéo)

Jeudi 13 Juin 2019

Un atelier national de capitalisation de la recherche-action du projet Suivre ensemble les services d’eau au Nord du Sénégal (SENSE) s’est ouvert, ce matin à Saint-Louis. Cette dynamique portée par le GRET, l’Université Gaston Berger (UGB) et l’Agence régionale de développement (ARD) cherche à mettre en place d’un dialogue constructif entre les citoyens et les acteurs des services publics de l’eau potable en milieu rural.


Réforme de l’hydraulique rurale : un expert magnifie la contribution du projet SENSE (vidéo)
Les résultats d’une étude lancée en 2017 ont été partagés avec les parties prenantes en marge de ce conclave auquel Des représentants de collectivités locales et de l’Office des forages ruraux (OFOR) ont pris part.

Le SENSE a réalisé sur la perception du service public d’eau potable par les usagers, les dispositifs de représentation des usagers et la situation du dialogue multi-acteurs.

« Ce programme nous a permis de renouer le fil du dialogue », a déclaré le docteur SAMBOU NDIAYE, coordonnateur de l’Alliance de Recherche-actions Université-Territoires (ARUT-UGB). Prenant le cas du département de DAGANA, M. NDIAYE révèle que cette initiative a permis de créer et de consolider une innovation territoriale à partir du GOROM-LAMPSAR.

« La question de l’hydraulique rurale nous interpelle tous. Il est extrêmement important de produire une eau de qualité mais, aussi d’associer les populations à cette production. Cette démarche est gage de pérennité », a-t-il rappelé.
Il faut signaler que des réflexions approfondies ont été menées au cours de l’enquête du SENSE en vue de la mise en place d’organisations chargées de la représentation d’usagers et la co-construction d’espaces de concertation. Elles ont abouties sur des actions concrètes : structuration des usagers à travers des comités, séances de formations, appui à l’élaboration de notes de plaidoyer pour une réforme plus inclusive. 

Par ailleurs, des consensus fort ont été dégagés à travers différentes rencontres et des recommandations ont été formulées pour promouvoir le dialogue territorial autour des services d’eau potable et la prise en compte des préoccupations des usagers.


 

NDARINFO.COM

 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Abdourahmane Abou Daff le 14/06/2019 15:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Professeur Ndiaye toujours aussi pertinent et c'est un domaine qu'il maîtrise à merveille parmis tant d'autres

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.