Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Revue de presse : Le Covid-19 et la polémique sur l’honorariat des anciens présidents du CESE en exergue

Mardi 26 Mai 2020

Revue de presse : Le Covid-19 et la polémique sur l’honorariat des anciens présidents du CESE en exergue
Les quotidiens reçus mardi à l’APS mettent en exergue la situation de la pandémie de Covid-19 au Sénégal, la célébration de la fête de Korité et la polémique sur l’honorariat des présidents du Conseil économique, social et environnemental (CESE).
 
Source A souligne que ‘’le coronavirus poursuit sa progression, au Sénégal, avec 83 nouvelles contaminations confirmées, hier, par le directeur de Cabinet du ministre de la Santé et de l’Action sociale’’.
 
’’Ce qui porte le nombre total de patients sous traitement à 1579. Aussi, le nombre des cas graves a connu une hausse. Au nombre de 12 ce dimanche, il a grimpé, hier, à 15. A ce jour, le Sénégal a dépassé la barre des 3000 cas enregistrés, depuis le début de la pandémie’’, écrit la publication. Un 36e cas de décès a été rapporté, lundi soir.
 
S’intéressant à la ‘’stratégie de riposte contre le covid-19’’, Sud quotidien titre : ‘’Entre incongruités et incohérences’’.
 
’’+Apprendre à vivre avec le coronavirus+. C’est ce que le président de la République, Macky Sall, avait demandé aux Sénégalais, le 12 mai dernier, en assouplissant les mesures qu’il avait prises le 23 mars 2020. Pendant ce temps, il maintient inutilement le couvre-feu et l’état d’urgence qui plombent la relance de l’économie sénégalaise. Surtout, son secteur dit informel’’, relève le journal.
 
Le Témoin note que la covid-19 était ‘’au cœur des sermons’’ de la fête de Korité célébrée ce week-end. ‘’Touba, Yoff, Léona Niassène mais aussi le président Macky Sall axent leurs interventions sur la pandémie’’, selon le journal, non sans relever que ‘’Tivaouane, la Grande Mosquée de Dakar et les autres grands foyers religieux ont gardé portes closes…’’.
 
Selon Le Soleil, ’’Macky Sall appelle à la vigilance et à la persévérance’’.
 
Enquête s’intéresse à l’affaire des décrets instituant un honorariat pour les anciens présidents du CESE et affiche à la Une ‘’Mensonges et dissimulation’’.
 
‘’Le document est devenu viral, dans la soirée du 14 mai 2020. Il s’agit du décret n°2020-964 en date du 17 avril 2020, portant la signature - vraie ou fausse - du président de la République. Il traite de l’institution d’un “honorariat’’ pour les anciens présidents du Conseil économique, social et environnemental (CESE) du Sénégal’’, explique le journal.
 
‘’Dans l’article 3 dudit décret, il est fait mention de ces avantages : +Une indemnité de représentation de 4 500 000 F CFA/mois, un véhicule de fonction avec macaron, un chauffeur particulier, une dotation mensuelle de carburant de 500 litres et un agent de sécurité rapprochée+’’, ajoute Enquête, soulignant que ‘’L’affaire va prendre une tournure judiciaire’’.
 
‘’Honorariat pour les anciens présidents du CESE, un décret polémique’’, selon L’As qui écrit : ‘’après une vive polémique sur le décret +2020-964+ instituant un honorariat pour les anciens présidents du CESE, le gouvernement a finalement rendu public le document. Suffisant pour enfler la polémique entre le régime et une certaine opposition’’.
 
Selon le journal, le Congrès de la renaissance démocratique (opposition) a introduit un recours en annulation devant la Cour suprême.
 
’’Le décret sort de la clandestinité’’, selon WalfQuotidien qui écrit : ‘’L’affaire du décret portant honorariat des anciens présidents du CESE quitte le terrain politique pour celui judiciaire’’.
 
’’La justice, selon le patron du quotidien national Le Soleil, et membre de l’Alliance pour la République (APR), s’est saisie de l’affaire et les coupables du +faux+ décret pourraient être +sévèrement+ sanctionnés’’, ajoute la publication.
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.