Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

SERRP : entrée en vigueur du financement additionnel (communiqué)

Lundi 21 Décembre 2020

La Banque mondiale a notifié, ce 16 décembre, au Gouvernement du Sénégal son acceptation des preuves fournies pour satisfaire aux conditions préalables à l’entrée en vigueur de l’Accord de Financement Additionnel pour le Projet de Relèvement d’Urgence et de Résilience à Saint-Louis (SERRP) signé le 28 septembre 2020. Ce financement additionnel est estimé à 58,33 millions USD (50 millions de la Banque Mondiale et 8,33 millions USD pour la contrepartie de l’Etat du Sénégal). De ce fait, le coût global du SERRP est désormais estimé à 93,33 millions USD.


D’une durée initiale de 5 ans (2018-2023), le financement additionnel implique également une prolongation de deux ans de la durée du Projet. Le SERRP se veut une réponse efficace pour faire face aux ondes de tempêtes maritimes intempestives et récurrentes auxquelles les populations de la Langue de Barbarie sont confrontées.

Dans la perspective de sécuriser les populations exposées, il est prévu la libération d’une emprise de protection contre les effets des houles sur une bande longue de 3,6 km et large d’environ 20 mètres, et la réinstallation de ces populations sur des sites aménagés.

Ainsi, 15 086 seront déplacées de la Langue de Barbarie. L'Agence de Développement Municipal - ADM Sénégal, agence d’exécution du projet, a acquis un site à Diougop dans la Commune de Gandon où 530 logements en dur seront construits en vue d’y reloger ces communautés.

En outre, dans l’optique de renforcer la résilience des populations sinistrées de la Langue de Barbarie, un programme de restauration des moyens de subsistance sera mis en œuvre. Il permettra de financer des initiatives économiques définies par les populations impactées par l’avancée de la mer et relogés sur le site de Djougop. En plus de consolider leurs revenus, cette initiative, inscrite dans le cadre du projet de relèvement d'urgence et de résilience à Saint-Louis (SERRP), donnera l’opportunité à ceux qui le souhaitent de pouvoir se reconvertir dans d’autres activités économiques. Des infrastructures sociales structurantes seront mises en place. En plus des familles établies sur le site, elles serviront aux populations environnantes de la zone de recasement.
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.