Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Saint-Louis : L'UNTJ dénonce une tentative d'intimidation qui ne saurait prospérer

Mardi 21 Juin 2022

Saint-Louis : L'UNTJ dénonce une tentative d'intimidation qui ne saurait prospérer
Le Secrétaire général de l'Union Nationale des Travailleurs de la Justice (UNTJ) en charge des relations extérieures, Tanor Diamé par ailleurs greffier au niveau du Tribunal de Grande Instance de Saint-Louis, a dénoncé ce lundi une tentative d'intimidation de la part de la tutelle suite au mouvement d'affectations des membres du bureau national de l'UNTJ ainsi que du Secrétaire général Me Atab Goudiaby.

"Il nous a été donné de recevoir certaines informations provenant de chefs de juridictions et de greffes que des travailleurs de la justice, membres actifs de l’Union nationale des Travailleurs de la Justice (UNTJ), parmi lesquels le Secrétaire général, Me Atab Goudiaby et d’autres camarades seraient ciblés par un arrêté d’affectations du Ministre de la justice, Garde des Sceaux", a-t-il déploré.


Cela fait suite, a-t-il rappelé, au mouvement d’affectations en catimini serait opéré en guise de représailles de la chancellerie envers d’honnêtes travailleurs à qui l’on voudrait priver le droit à la liberté syndicale, un droit constitutionnel. "L’UNTJ dénonce cette tentative vaine d’intimidation et un aveu explicite d’impuissance des autorités à apporter des réponses efficientes aux urgences statutaires et indemnitaires et à la gestion opaque du fonds commun des greffes auxquelles les travailleurs font face", a indiqué le syndicaliste.

Poursuivant toujours sur cette lancée, Tanor Diamé soutiendra que "face à cette dérive autoritaire, l’Union nationale des travailleurs de la justice informe l’opinion, ainsi que le ministère de la justice, qu’aucune affectation arbitraire de ses membres ne sera tolérée." Prenant à témoin l’opinion nationale et internationale, l'UNTJ n’exclut pas ainsi, de poser tout acte syndical nécessaire, conformément à la loi, pour combattre cette injustice.

L’Union nationale des travailleurs de la justice réitère son engagement à assurer la défense de tous les travailleurs de la justice et réaffirme son ouverture au dialogue et à la concertation, pour une nette amélioration des conditions de travail et une bonne administration de la justice.

NDARINFO.COM