Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Saint-Louis: un expert insiste sur l'apport de la vallée du fleuve Sénégal dans la réussite du PSE.

Dimanche 17 Août 2014

Le directeur adjoint de la Société Nationale d'Aménagement et d'Exploitation des Terres du Delta du fleuve Sénégal et des Vallées du fleuve Sénégal et de la Falémé ( SAED) a mis l'accent, samedi, sur les riches potentialités agricoles que regorge la vallée du fleuve Sénégal en indiquant qu'une bonne politique d'exploitation de cette zone devait permettra d'atteindre les objectifs fixés dans le cadre du Programme Sénégal Émergent et pour le volet agriculture.

« C'est une zone pleine de ressources, riche en opportunité d'investissements, où le climat est favorable à la campagne agricole. L'édification des barrages de Diama et Manantali donne un accès facile à l'eau et les sols sont aptes à faire de l'agriculture », a expliqué Seyni NDAO, lors d'une conférence de la Convention des Cadres Républicains de Saint-Louis (CCR) sur le thème : « La vallée du fleuve Sénégal: un pôle économique viable dans le cadre du Pse ».

« L'État compte beaucoup sur la vallée », soutient M. NDAO qui insiste sur le rôle imminent que cette zone doit jouer dans l'atteinte de l'autosuffisance en riz, tel que défini par le Programme de relance et d'accélération de la cadence de l'agriculture sénégalaise (PRACAS).
En a croire Seyni NDAO, 65 % de cultures rizières du Sénégal proviennent de la vallée du fleuve Sénégal avec une potentialité de rendements de plus de 13 tonnes à l'hectare et d'importantes variétés, alors que plus de 50 % de la production d'oignons y est exploitée.

SUIVONS LES RÉACTIONS DE M.NDAO ET DU COORDONNATEUR DE LA CCR