Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

"Un Saint-Louis sans lui …" Le Colonel Mbaye CISSÉ dédie un poème à Golbert

Samedi 4 Avril 2020

L'ancien commandant de la zone numéro 2, le Colonel Mbaye CISSÉ, reprend la plume pour honorer la mémoire d'un proche collaborateur et ami, le doyen Alioune Badara DIAGNE "Golbert". NDARINFO vous propose le texte.


"Un Saint-Louis sans lui …" Le Colonel Mbaye CISSÉ dédie un poème à Golbert
Un Saint-Louis sans lui !
C'est ta ville mythique maintenant orpheline de son héraut ;
De son avocat intrépide à la trompette sulfureuse, soufflant de Lodo à Sidone.
Crachant son message incisif repris en écho entre le fleuve et la mer, et rythmant sans répit le pouls de la belle ville,
Apostrophant et les ndomu ndar et les dooli ndar, et les Samba ndar et les Coumba ndar.

Un Saint-Louis sans lui !
C'est la mort du rire frais et du sourire jovial distribués aux vendeuses de poissons, sur les quais grouillants de vie, d'odeurs et de jurons guetndariens

Un Saint-Louis sans lui !
Sans celui qui savait parler aux jeunes et aux vieux , et aux riches et aux pauvres ; aux signares et aux talibés, aux vaniteux et aux humbles silhouettes lovées à l'ombre des murs défraîchis, scrutant au loin le Pont Faidherbe.

Un Saint-Louis sans lui !
Adieu l'urbanité exquise, le distingué casque colonial , la classe du chapeau feutré, la délicate beauté du bonnet Fass
Adieu capitale du bon goût, du bon vivre et de l'élégance ! Un Saint-Louis sans lui !
C'est aussi la clameur des stades, inondés l'instant d'un soir, par tes mots justes, tes mots rares, tes mots diamants…
Comme ceux de Alassane Ndiaye Allou, l'immortel prince du micro,
Ou l'amertume de la Place Faidherbe, déjà nostalgique de tes envolées lyriques fouettant l'allure martiale des troupes de parade des grands jours.

Mais un Saint-Louis sans lui !
C'est surtout les cimetières de Marmiyal et de Thiaka Ndiaye, guettant avec impatience les torrents de bénédictions,
Généreusement déversés par les milliers de fidèles que tu mobilisais pendant chaque mois béni de Ramadan.

Un Saint-Louis sans Golbert !
Sans son être et sa saveur, sans son vrai Pont ! Celui des cœurs et des esprits. Ce Saint-Louis là…
… Toi seul pouvais le faire vivre.

 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Aziz le 05/04/2020 22:45 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci mon colonel.
Tous mes respects
On a vraiment perdu un digne fils de saint Louis. Que le bon Dieu l’accueille dans son paradis Amen

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.