Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

VICTIMES DE LA BRÈCHE : excédés, les pêcheurs lancent un dernier avertissement (vidéo)

Mercredi 25 Décembre 2019

Les pêcheurs de la Langue de Barbarie, membres de l'Union Nationale de la pêche artisanale du Sénégal (UNAPAS) ne digèrent plus les promesses tenues par le Gouvernement de Makcy SALL sur le balisage de la brèche. La perte de trois embarcations suite à un naufrage survenu, hier, semble attiser leur colère. « Une centaine de millions de FCFA a été perdue. Or, c’est le fruit de nos sueurs que nous avons acquis cette logistique », a indiqué un des pêcheurs. « Depuis son accession au pouvoir, Macky SALL tient des engagements sur le balisage de la brèche sans les respecter », s’offusque-t-il avant de lancer. « Nous en sommes à 415 morts et les choses n’ont toujours pas bougé. Trop, c’est trop. Nous n’en pouvons plus ». Ils menacent de durcir le combat et d’engager leurs protestations « sous d’autres formes » si l’État ne réagit.






 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Moctar Ndiaga Gueye Ndiolofène le 25/12/2019 22:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Récemment des autorités politiques et autres acteurs communautaires s'étaient rendus au dépotoir d'ordures de Gandon pour s'enquérir des problèmes causés par la décharge des déchets afin d'y remédier .Je leur suggère d'organiser aussi une grande traversée en pirogue de la brèche pour mieux appréhender les risques ,difficultés et dangers que vivent nos braves pêcheurs... Et assurément ils auront la certitude que la communauté des pêcheurs de Guet Ndar et en général de la Langue de Barbarie est une communauté dont les attributs sont le courage qui est la capacité de vaincre ce qui fait peur , la bravoure , le désespoir surmonté et le sens du devoir. En vérité cette communauté est la raison de vivre des Saint-Louisiens tant par l'économie que par l'emploi.Il s'y ajoute que des communautés villageoises entières ont disparu du fait de cette même brèche surtout dans la zone de Gandiol . Ne me parlez pas de pétrole ou de gaz ;Saint-Louis risque de ne même pas sentir l'odeur acre de ces ressources pétrolières et gazières car le concept de gouvernance participative impliquant les communautés locales devait constituer le point d'appui dans le cadre d'une gestion en commun de ces ressources .
Mais enfin peut être qu'après la traversée de la brèche en pirogue ,les autorités politiques et les acteurs communautaires de Saint-Louis comprendront que l'urgence des urgences est de procéder à la gestion de la brèche par le dragage , le balisage et l'accotement réalisé en béton ).

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.