Connectez-vous
NDARINFO.COM
NDARINFO.COM NDARINFO.COM
NDARINFO.COM
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

« Yoruba day » à Dakar : Louis Camara reçoit le titre de « Babalawo of Senegal »

Jeudi 20 Octobre 2022

A l’occasion de la dixième édition du « Yoruba day », fête annuelle de la communauté  Yorouba du Sénégal, l’écrivain Louis Camara a reçu le titre honorifique de « Babalawo1 of Senegal ». C’était le premier octobre dernier au CICES, en présence d’un nombreux public et d’une délégation de personnalités venue du Nigeria pour la fête ; parmi ces notables de haut rang figurait l’honorable Iba Gani Abiodun Adams délégué général de  « Oodua Progressive Union  (OPU, l’association internationale des yoroubas à travers le monde.

Un diplôme a été remis à Louis Camara par le président de « OPU Senegal », Olusegun Adekunle, comme témoignage de reconnaissance pour ses travaux de recherche sur la culture Yorouba et sa promotion au Sénégal. Rappelons que Louis Camara est l’auteur de plusieurs ouvrages de fiction littéraire qui s’inspirent des mythes et de la cosmogonie Yorouba.


Parmi ceux-ci, « Le choix de l’Ori », grand prix du président de la république pour les lettres en 1996, mais aussi « Histoire d’Iyewa », « Le tambour d’Orounmila » ainsi que « La forêt aux mille démons », adaptation française du roman en langue yorouba  de D.O Fagunwa  et plusieurs articles sur la culture et la littérature yorouba.


Ce titre honorifique de « Babalawo of Senegal » est donc amplement mérité et l’association des yoroubas du Sénégal ne s’y est pas trompé en le lui attribuant. Même s’il n’est pas un devin d’Ifa au sens strict (bien qu’il soit initié aux arcanes de l’art divinatoire d’Ifa) Louis Camara est un véritable Babalawo littéraire, un passeur de cultures et un bel exemple de panafricanisme culturel. Son œuvre littéraire ainsi que ses travaux de recherche mériteraient d’être intégrés dans les études littéraires à l’université et dans le cycle secondaire.  
                                                                                                              
 
Le mot Babalawo, littéralement, « père des secrets » désigne généralement les devins d’Ifa le dieu de la sagesse. Pris dans un sens plus large il peut s’appliquer à une personne qui a de la connaissance ou experte dans son domaine. 

Ndarinfo s'associe aux félicitations adressées à doyen Louis Camara, écrivain et passeur de cultures, son partenaire et ami de longue date et lui souhaite encore d'autre succès sur le plan culturel. 

 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.