Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

​Hôtel Phoenix de Saint-Louis : les supplices d’une investisseuse

Mardi 7 Juin 2022

​Hôtel Phoenix de Saint-Louis : les supplices d’une investisseuse
Plusieurs années après les rudes périphéries d’une acquisition, l’établissement peine à marquer son envol, en dépit du beau cadre envoûtant qui l’abrite. L’histoire de son enlisement est inédite.

Tout est parti d’une rencontre et des discussions autour de l’achat d’un hôtel dans la ville tricentenaire entre Angélique VANDERBECKEN et un homme qui se présentait comme le bailleur. L’affaire conclue après les liens de confiances noués. La dame débarque, à Ndar, enthousiaste avec sa famille, quelques mois après.

Le rêve se brise. Elle se heurte vite à l’impossibilité d’acquérir l’autorisation d’exploitation. En effet, le vendeur ne disposait d’aucun document pouvant prouver qu’il est le propriétaire du domaine sis à l’hydrobase de Saint-Louis.


Perdue, découragée, elle introduit une demande d’occupation de terrain considéré comme libre de droit. Les services de l’Etat (l’Anam et le cadastre) sont favorables à sa requête. 

La promotrice hôtelière qui pensait avoir injecté son argent dans un projet viable, emportée par la chaleur du Sénégal et le charme de Saint-Louis fait face à une sombre réalité. Elle est contrainte d’engager des batailles judicaires pour recouvrer ses droits. Embourbée dans les affres, elle court, depuis, derrière sa survie.

Pendant ce temps, l’homme qui s’était présenté comme propriétaire des lieux sera condamné pour avoir vendu le même espace à une autre dame. Il devra payer la rondelette de 6 millions 500 mille FCFA. 

Mme VANDERBECKEN porte plainte, elle aussi, porte-plainte pour escroquerie, menaces, faux et usage de faux devant le Procureur. Une dernière déposition faite en 2018 relance l’affaire.

Déprimée, plongée dans le désarroi et dans la tristesse, accrochée entre la vie et la mort, la Belge est aujourd’hui dans l’attente d’un dernier procès libérateur. Son expulsion ou reconduction sont suspendues à l’appréciation de la Cour d’Appel. Ainsi, le Phoenix renaîtra de ses cendres ou mourra à jamais.

NdarINFO
 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Pape seye le 07/06/2022 14:53 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans quel pays sommes nous on protège les malfaiteurs et negligle les autres comment peut on donner raison a cette personne qui a escroquer cette belge où est cette justice

2.Posté par Ndar rek le 10/06/2022 07:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les faits relatés ne correspondent pas à la réalité.
je vous invite à prendre la version du prétendu malfaiteur aussi.
Vous serez surpris de l’identité de la véritable victime dans cette affaire.

3.Posté par Adelin le 10/06/2022 10:10 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment être aussi naïve et se plaindre ensuite ! Cette charmante belge se croyait en Suisse peut-être… Elle ne vérifie rien, donne l’argent, puis chiale.

4.Posté par Ibrahima le 20/06/2022 17:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je connais très bien le dossier, chaque affirmation est étayée de documents légaux.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.