Connectez-vous
NDARINFO.COM
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

​Ma toute « petite » part de Vérité. Par Abdoukahdre SOW

Lundi 8 Avril 2019

Le 7 avril 2019, est une date « historique » dans l’architecture gouvernementale de notre pays le Sénégal.
Certes en 1963 une révision constitutionnelle avait permis à SENGHOR de reprendre en main le pouvoir après les douloureux événements de 1962.


​Ma toute « petite » part de Vérité. Par Abdoukahdre SOW
En effet la constitution de 1959 révisée était une pâle copie conforme de celle de la Quatrième République tropicalisée, africanisée, qui intronisait un bicéphalisme. Ce bicéphalisme n’est-il pas en réalité la cause sinon l’une des causes de la fracture de la Fédération du Mali ?

En 1970, Senghor sentant son heure sonnait a réintroduit la notion Premier Ministre en nommant après référendum Abdou DIOUF et ensuite introduire un article 35 qui sécurisait Abdou DIOUF et le désigner astucieusement dauphin.
Ce ne fut pas aisé, car il y a eu moult réticences et révoltes au sein du PS. Abdou DIOUF, intellectuel n’était pas en réalité un socialiste bon teint.

Abdou DIOUF a usé de la même stratégie avec Moustapha NIASS comme pivot, pour la suppression de son propre poste Premier Ministre.

SOYONS SERIEUX

Un Premier n’est rien d’autre qu’un bouclier. Certes c’est consacré par la constitution. Mais la constitution est un ensemble de textes adopté par la majorité des électeurs d’un pays, pour une génération donnée.
On nous parle des assises de 2011 à 2012, franchement les conclusions n’engagent que les signataires. Ces conclusions n’ont jamais engagé le peuple. L’opposer au peuple ou au Président Macky SALL, c’est tout simplement vouloir faire du forcing…

Franchement, pourquoi devrait obstinément exiger du Président de la République de ne pas être d’un parti politique ?
Que diable la fonction de Président de la République est éminemment politique, pourquoi vouloir exiger d’un Président de la République d’être d’un parti politique et d’avoir des ministres exclusivement ou partiellement politique ?
Pourquoi pendant qu’on y est ne pas exiger que les fonctionnaires et agents de l’Etat ne militent plus dans un parti.
Vraiment ce bavardage de politologues beaucoup trop ambitieux sans trop mouiller le maillot pour atteindre des ambitions inavouées.

Je pense que la mise en place d’une stratégie pour atteindre des objectifs est du seul ressort de celui qui a reçu les pouvoirs conséquents de par la loi ou de par le Peuple.

Macky SALL est fondé à vouloir changer la constitution totalement ou partiellement si et seulement si le Peuple de par les moyens et règles constitutionnellement requis est d’accord.

Je ne vois vraiment pas, jusqu’ici ce qui fait ruer dans les brancards certains orfèvres d’un cataclysme éminent ?
Attendre que les intentions soient traduites en actes tant dans la for que dans le fond me semble la meilleure stratégie afin de pouvoir mieux s’épancher avec arguments solides et des suppositions, me paraissent être la meilleure des attitudes, et non ce vacarme assourdissant sans tête ni queue.

En tout état de cause si le Peuple consulté par les voies de droit, en accepte les stipulations cette loi entrera en vigueur.
La politique de la chaise vide, n’a jamais était productive. « …. Kou guedd… »

SENGHOR nous disait à l’époque « …en politique toute erreur se paye cash et cher …»
Ne pas répondre au dialogue prônait par le Président Macky SALL, serait éminemment suicidaire pour tout acteur politique.

De ce gouvernement

Loin de moi de me présenter en censeur, sachant pouvoir être dans une certaine erreur faute de preuves suffisantes.
J’estime que le changement de poste de Mansour FAYE ne saurait se justifier que par une volonté de le protéger.
Ne pouvant le prouver, je soupçonne fortement des mains politiciennes dans les incidents très, très graves, survenus dans les secteurs dont il avait la charge, beaucoup trop souvent et surtout à des moments politiquement stratégiques.
Le changement de station du ministre Amadou BA se justifie par les lenteurs qu’il mettait pour les décaissements (bourses des étudiants, paiement des services effectués (étudiants, enseignants, secteur privé…etc.). Il faut admettre qu’il a fait un excellent travail politique et surtout dans ministère. 

Nonobstant sa propension à ce que ses services, volontairement trop souvent, trainaient trop les pieds au moment où il fallait accélérer la cadence.

L’éviction de Mary Teuw NIANE, me semble être injuste et incompréhensible, que ne saurait justifier ni la mort d’étudiants, ni l’instabilité des universités ni une incompétence. Car, tant dans l’accès, la qualité que de la gestion des Universités, le magistère du ministre Mary Teuw NIANE fut magistral, si je m’en tiens strictement sur ce que j’en ressens. A moins que dans sa nouvelle stratégie, ne le destine, à une autre station.

Je ne me prononce pas encore sur les autres….. 

Mais comprenez bien c’est seulement et uniquement le Président Macky SALL, qui décide et qui sait pourquoi.

Abdoukhadre SOW


 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Ibrahima Diop le 09/04/2019 07:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le professeur Mary Teuw Niane a démontré son talent lors de son passage dans les différents gouvernements formés à son poste de MESRI. Tout le monde est d'accord pour reconnaitre sa loyauté et son engagement patriotique. Maintenant la question est de savoir pourquoi si tel est le cas, il n'a pas été reconduit comme Ministre ?

A mon avis la réponse est flagrante et coule de source. Mary Teuw Niane a été tout simplement perdu par son duel au sommet avec le Maire Mansour Faye. Mary Teuw a fait presque cavalier seul durant la campagne présidentielle et quand on écoute très bien les déclarations de certains de ses militants, il est prédestiné à la tête du gouvernement ou après les locales à la tête de la commune, écoutez bien cet extrait de campagne (https://www.youtube.com/watch?v=7ct8mjogY7E ).

Cela a été al interprété par le camp du Maire qui est en même temps le gendre du président. Mary Teuw lorgne la mairie, Mansour tient à son poste, voilà une situation qui risquait de créer un malaise pour l'APR à Saint-Louis, le président a tranché en faveur du frère de sa femme et tendre moitié. A cela il faut ajouter la précipitation avec laquelle le cabinet politique bidon de MTN a voulu célébrer la victoire du président sans attendre le comité électoral de Saint-Louis. Ceci a été mal apprécié par le Maire et à juste raison car c'est comme si la victoire revenait uniquement au professeur MTN. Donc ce cabinet conduit par des incompétents qui ont fini de faire le vide autour de MTN a causé la perte de ce dernier et il doit en tirer toute les conséquences et faire le ménage qu'il faut.

Tous ceux qui avaient milité avec MTN aux premières heures ont été écarté au profit de nouveaux arrivants qui, au finish n'ont rien apporté malgré les moyens colossaux mis à leur disposition. En effet au niveau de Bango le score habituel de l'APR n'a pas évolué et note même une baisse au moment où l'opposition fait une percée avec les jeunes de SONKO. Voilà Donc de manière objective les conditions qui ont contribué à la chute de notre leader MTN.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.